April 5, 2018 / 1:18 PM / 7 months ago

USA-Le déficit commercial au plus haut depuis octobre 2008

WASHINGTON, 5 avril (Reuters) - Le déficit commercial des Etats-Unis s’est creusé plus que prévu en février, atteignant son montant le plus élevé depuis la fin 2008, en raison d’importations et d’exportations record, mais celui avec la Chine s’est nettement réduit.

Le département du Commerce a précisé jeudi que le déficit commercial avait augmenté de 1,6% à 57,6 milliards de dollars (47 milliards d’euros), au plus haut depuis octobre 2008, après un déficit révisé à 56,7 milliards de dollars en janvier.

Les économistes interrogés par Reuters projetaient un déficit commercial de 56,8 milliards de dollars en février, contre 56,6 milliards en janvier en première estimation.

Le déficit commercial américain se creuse ainsi pour le sixième mois consécutif.

Le déficit commercial des biens a atteint son plus haut niveau depuis juillet 2008, tandis que l’excédent des services est à son plus bas niveau depuis décembre 2012.

La hausse des prix des matières premières explique en partie cette progression du déficit.

Le déficit des échanges de biens avec la Chine, sujet particulièrement sensible actuellement, s’est lui réduit de 18,6% à 29,3 milliards de dollars.

L’annonce de ces chiffres survient alors que Washington et Pékin s’infligent réciproquement des droits de douane, des tensions commerciales qui ébranlent les marchés financiers mondiaux.

La Maison blanche a ainsi menacé d’imposer des tarifs douaniers à 1.300 produits chinois représentant des importations de 50 milliards de dollars (41 milliards d’euros). Aussitôt après, Pékin a publié mercredi une liste de produits américains de même valeur qui pourraient être taxés, allant du soja à certains avions en passant par les voitures, le boeuf et la chimie.

L’administration Trump a toutefois annoncé une consultation publique de deux mois qui semble laisser le temps à la négociation.

Ajusté de l’inflation, le déficit a baissé à 69,11 milliards de dollars en février, après 69,96 milliards en janvier, à comparer avec une moyenne de 66,81 milliards de dollars au quatrième trimestre.

La croissance du déficit dit réel fait que le commerce extérieur sera vraisemblablement un poids pour le Produit intérieur brut (PIB) du premier trimestre.

Le commerce extérieur a retranché 1,16 point à la croissance du PIB du quatrième trimestre, qui a été de 2,9% annualisés.

En février, les exportations de biens ont augmenté de 2,3% à 137,2 milliards de dollars, soutenues par les livraisons de matériaux et d’’équipements industriels ainsi que par les ventes d’automobiles. Les exportations vers la Chine sont demeurées inchangées en février.

Les importations de biens ont bondi de 1,6% en février pour à 214,2 milliards de dollars, en raison des importations de produits alimentaires, d’équipements industriels et de biens d’équipement.

Les importations de services ont atteint un niveau record de 47,8 milliards de dollars, contre 46,8 milliards de dollars en janvier, probablement liés aux droits de diffusion liés aux Jeux olympiques d’hiver.

Les importations en provenance de Chine ont elles diminué de 14,7% en février.

Tableau (Lucia Mutikani, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below