April 4, 2018 / 4:31 PM / 2 months ago

Siemens tente de mettre fin à un différend avec Iberdrola

FRANCFORT/MADRID, 4 avril (Reuters) - Siemens a tenté mercredi de mettre fin au différend qui l’oppose à Iberdrola sur Siemens Gamesa, le deuxième fabricant mondial d’éoliennes dans lequel ils possèdent tous les deux une participation significative.

La fusion l’année dernière entre Gamesa et le groupe allemand a réduit la participation d’Iberdrola dans la nouvelle entité ainsi créée à 8,1% contre 59% pour Siemens, une montée en puissance mal perçue par l’entreprise espagnole.

Iberdrola était le principal actionnaire de Gamesa avant cette alliance.

Les tensions ont culminé lors de l’assemblée générale de Siemens Gamesa le mois dernier, plusieurs propositions de Iberdrola ayant été rejetées.

“Iberdrola est à la fois un client très précieux et un actionnaire important de Siemens Gamesa. Nous sommes des partenaires de long terme de bien des façons”, a déclaré le président du directoire de Siemens, Joe Kaeser, après une réunion avec le président d’Iberdrola, Ignacio Galan.

Joe Kaeser a indiqué que les deux groupes avaient des discussions régulières et ouvertes à différents niveaux et qu’ils poursuivraient sur cette voie.

Iberdrola s’est abstenu de tout commentaire.

L’action Siemens Gamesa a perdu 38% depuis la fusion, à comparer avec un repli de 25% pour celle du danois Vestas , leader mondial du secteur. (Christoph Steitz et Jose Elias Rodriguez Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below