April 3, 2018 / 12:00 PM / 17 days ago

LEAD 2-France-Les investissements étrangers au plus haut en 2017

* Les investissements étrangers au plus haut depuis 2001

* Un tiers des décisions viennent de nouveaux acteurs

* Les Etats-Unis repassent devant l’Allemagne (Actualisé avec précisions § 3 et 23, lien vers le rapport)

PARIS, 3 avril (Reuters) - L’attractivité de l’économie française s’est confirmée l’an dernier, le nombre d’investissements étrangers en France ayant progressé de 16% pour atteindre un niveau record, selon un bilan publié mardi par Business France.

En 2017, l’agence publique chargée d’assurer la promotion de l’attractivité de la France auprès des investisseurs étrangers, a recensé 1.298 décisions d’investissement (contre 1.117 en 2016), ce qui correspond à 25 décisions par semaine en moyenne.

Ce chiffre est sans précédent depuis le début de la série en 2001, année de création de l’Agence française des investissements internationaux (Afii), qui a fusionné avec UbiFrance en 2015 pour donner naissance à Business France.

“Cette performance, c’est l’attractivité retrouvée de notre pays et c’est la reconnaissance du travail des Français”, a déclaré le ministre de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire lors de la présentation de ces résultats au siège de Cisco Systems à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine).

“Je crois que c’est la démonstration la plus concrète que la France est de retour (...). La dynamique est là et nous ferons tout pour accroître cette dynamique”, a-t-il poursuivi.

Pour le directeur général de Business France, Christophe Lecourtier, “la nouvelle image de la France qui se profile depuis quelques mois attire les investisseurs étrangers qui décident de choisir la France pour leurs projets en Europe”.

Ces décisions ont permis de créer ou de maintenir 33.489 emplois l’an dernier, un total en hausse de 11% par rapport à l’année précédente.

Autant de chiffres qui confortent pour Bruno Le Maire les choix de l’exécutif. La stratégie d’attractivité mise en oeuvre par le gouvernement “donne des résultats tangibles pour les Français”: “elle attire des richesses, elle attire des investissements et elle crée des emplois.”

Sur les près de 1.300 décisions d’investissement enregistrées en 2017, la moitié - soit 651 projets (+14% par rapport à 2016) - sont des ouvertures de nouveaux sites.

Les extensions d’activité de sites existants ont quant à elles progressé de 22% par rapport à 2016, avec un total de 551 projets.

INDUSTRIE ET INNOVATION EN POINTE

Business France souligne par ailleurs que près du tiers des projets enregistrés en 2017 (412) ont été le fait d’entreprises qui n’étaient jusque-là pas présentes sur le marché français.

Avec un total de 343 projets, les activités industrielles concentrent plus du quart (26%) de l’ensemble des décisions d’investissement, soit un essor de 23% par rapport à 2016.

Le nombre d’emplois créés ou maintenus par ces investissements dans les activités de production a quant à lui bondi de 44%, note Business France.

L’innovation constitue un autre facteur d’attractivité pour la France et 125 projets (soit 10% du total, en hausse de 9% par rapport à 2016) ont relevé du champ de la recherche et développement et de l’ingénierie.

Concernant la provenance de ces investissements, les Etats-Unis ont retrouvé l’an dernier la place du premier investisseur étranger en France, qu’ils avaient cédée à l’Allemagne en 2016.

Avec 18% des projets (en hausse de 26% par rapport à 2016), les Etats-Unis redeviennent donc le principal pays investisseur, devant l’Allemagne (16% des projets), l’Italie (7%), le Royaume-Uni (7%) et le Japon (5%).

Les pays de l’Union européenne représentent la majorité des investissements, avec 60% de l’ensemble des décisions d’investissement en France.

Emmanuel Macron et les membres du gouvernement ont relayé ces derniers mois le message “France is back” auprès des dirigeants économiques et financiers internationaux, notamment lors du Forum économique mondial de Davos.

Ils ont mis en avant la réforme du Code du travail et les différentes mesures fiscales engagées ou annoncées, comme l’allègement de la fiscalité des entreprises, la réforme de l’ISF et l’instauration d’une “flat tax” pour les revenus du capital.

Pour Business France, “la trajectoire des réformes annoncée en 2018 ainsi que la réforme du dispositif d’accompagnement des investisseurs étrangers en France devraient permettre d’accentuer la dynamique” cette année.

Bruno Le Maire a notamment évoqué des “perspectives de développement important notamment en Asie, en particulier avec l’Inde et avec la Chine”.

Selon le rapport 2017 de Business France, 5% des décisions d’investissement étranger en France proviennent de Chine (avec une progression de 27% par rapport à 2016) et si l’Inde n’est à l’origine que de 1% des projets, elle a enregistré la plus forte hausse (73%) l’année dernière.

Pour le ministre, cette montée en puissance des investissements étrangers en France est une preuve “très claire que pour le reste du monde, la France a son avenir devant elle.”

Le rapport de Business France:

bit.ly/2GK5Djt

Myriam Rivet, édité par Sophie Louet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below