March 9, 2018 / 9:09 PM / a month ago

BOURSE-USA-Le Dow Jones a gagné 1,77%, le Nasdaq a pris 1,79%

NEW YORK, 9 mars (Reuters) - La Bourse de New York a fini en hausse de plus de 1,5% vendredi, permettant au Nasdaq Composite d’atteindre un nouveau record, portée par des chiffres mensuels de l’emploi aux Etats-Unis qui ont tempéré les craintes d’une accélération de l’inflation et donc de la hausse des taux.

L’indice Dow Jones a gagné 1,77%, soit 440,60 points, à 25.335,81. Le S&P-500, plus large, a pris 47,59 points, soit 1,74%, à 2.786,56. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 132,86 points (+1,79%) à 7.560,81.

Après avoir accusé un net repli hebdomadaire la semaine précédente, les trois principaux indices de Wall Street ont respectivement gagné 3,3%, 3,5% et 4,2% sur l’ensemble de la semaine.

Les créations de postes ont augmenté bien plus fortement que prévu en février aux Etats-Unis, mais un ralentissement de la hausse des salaires laisse penser que l’accélération de l’inflation ne sera que progressive cette année.

Il y a un mois, les chiffres de l’emploi de janvier avaient créé un vent de panique sur les marchés actions en raison de données montrant que les salaires avaient enregistré leur plus forte progression sur un an depuis 2009.

Ce 9 mars 2018 marque le neuvième anniversaire de l’actuel marché haussier (“bull market”) que connaît Wall Street, à ce stade le deuxième plus long de son histoire après celui qui a couru entre octobre 1990 à mars 2000, période qui a correspondu à la bulle “TMT”.

Depuis un creux de 676,53 points touché en clôture de 9 mars 2009, le S&P 500 a bondi de quelque 305%, à la faveur essentiellement de la politique monétaire ultra-accommodante adoptée par la Réserve fédérale dans la foulée de la crise financière de 2007-2009.

Le marché actions a également été soutenu par la perspective d’un rencontre, encore impensable il y a quelques mois, entre le président américain Donald Trump et son homologue nord-coréen Kim Jong-un.

Dans la journée, Donald Trump s’est déclaré prêt à rencontrer Kim Jong-un d’ici au mois de mai en réponse à l’offre du leader nord-coréen d’organiser un sommet historique et inédit entre les Etats-Unis et la Corée du Nord. (Benoit Van Overstraeten pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below