March 9, 2018 / 9:23 AM / 3 months ago

Allemagne-Le recul de la production industrielle n'inquiète pas

BERLIN, 9 mars (Reuters) - La production industrielle a baissé de manière inattendue en Allemagne en janvier, pour un deuxième mois d’affilée, et les exportations ont également reculé, montrent les statistiques publiées vendredi, signes supplémentaires d’un possible ralentissement de la première économie de la zone euro en début d’année.

Les analystes n’y voient toutefois pas un ralentissement structurel et attribuent largement ce repli à un facteur saisonnier. L’activité économique marque traditionnellement le pas en Allemagne en hiver en raison de longues périodes de vacances.

La production industrielle allemande a reculé de 0,1% en janvier, a annoncé le ministère de l’Economie, alors que le consensus Reuters prédisait une hausse de 0,5% après une contraction de 0,5% en décembre.

Le Bureau national de la statistique (BNS) a fait état d’un recul de 0,5% des exportations et des importations en janvier, alors que les analystes les attendaient stables pour les premières et tablaient sur une hausse de 0,5% pour les secondes.

L’excédent commercial s’est ainsi établi à 21,3 milliards d’euros en janvier, comme en décembre.

Jeudi, le ministère de l’Economie a annoncé un fléchissement de 3,9% sur un mois des commandes à l’industrie en janvier.

“Un démarrage lent de l’économie allemande en début d’année n’est en rien nouveau”, relève Carsten Brzeski, économiste chez ING Diba, dans une note. “On a observé plus que souvent ces dernières années que l’économie allemande était extrêmement sensible aux effets saisonniers et aux périodes de vacances.”

Des températures inhabituellement clémentes en janvier ont freiné l’activité dans le secteur de l’énergie, qui a enregistré une baisse de 3,3%. Celle de la construction a reculé de 2,2%.

La production manufacturière, qui a progressé de 0,6%, a été pénalisée par des grèves.

“Nous anticipons un rebond de la production en février”, écrit Stephen Brown, de Capital Economics, dans une note.

Les perspectives de l’économie allemande semblent bonnes, les entreprises affichant des carnets de commande remplis.

L’instauration de barrières douanières sur les importations américaines d’acier constitue l’un des principaux risques menaçant sa bonne santé. L’Allemagne a été le premier exportateur vers les Etats-Unis l’année dernière.

“Quelques nuages sont apparus dans le ciel de l’économie allemande”, dit Carsten Brzeski, évoquant les droits de douane. “Un nouveau protectionnisme affecterait vraiment le champion mondial autoproclamé des exportations.” (Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below