March 8, 2018 / 2:51 PM / 8 months ago

POINT MARCHÉS-Les actions en hausse, Trump et Draghi rassurent un peu

* Trump pourrait ménager certains alliés commerciaux des USA

* La BCE durcit un peu le ton mais Draghi rassure ensuite

* Les indices new-yorkais dans le vert

* Les Bourses européennes augmentent leurs gains

par Patrick Vignal

PARIS, 8 mars (Reuters) - Wall Street évolue en hausse en début de séance jeudi tandis que les Bourses européennes augmentent leurs gains, les investisseurs semblant rassurés par le ton relativement accommodant adopté par Donald Trump sur le front des tarifs douaniers mais aussi par Mario Draghi sur les intentions de la Banque centrale européenne (BCE).

L’indice Dow Jones gagne 118,29 points, soit 0,48%, à 24.919,65 points. Le Standard & Poor’s 500, plus large, progresse de 0,31% à 2.735,36 points et le Nasdaq Composite prend 0,38% à 7.424,80 points.

L’indice de volatilité Vix recule de plus d’un demi-point à 17,21.

Le président américain doit présider dans l’après-midi une réunion consacrée à la hausse des tarifs douaniers sur les importations d’acier et d’aluminium qu’il appelle de ses voeux mais, dans des messages publiés sur Twitter, il a ouvert la porte à une certaine “flexibilité” envers les alliés des Etats-Unis.

“Impatient d’être à la réunion de 15h30 (20h30 GMT, NDLR) aujourd’hui à la Maison blanche”, a écrit le président américain.

“Nous devons protéger et construire notre industrie de l’acier et de l’aluminium tout en faisant preuve en même temps d’une grande flexibilité et de coopération envers ceux qui sont nos vrais amis et qui nous traitent équitablement dans le domaine commercial et militaire”, a-t-il ajouté.

DRAGHI RASSURE SUR LES INTENTIONS DE LA BCE

Autre événement de la journée, la réunion monétaire de la BCE, qui a confirmé sa politique monétaire ultra-accommodante mais a renoncé à son engagement à augmenter si nécessaire le montant mensuel de ses rachats d’actifs, se rapprochant ainsi très légèrement d’un arrêt de cette mesure non conventionnelle.

Pendant sa conférence de presse, le président de la BCE, Mario Draghi, a déclaré que la décision de l’institut d’émission n’indiquait pas de changement dans les anticipations et que sa politique monétaire continuerait d’être réactive.

Ses propos ont fait grimper les Bourses européennes et les contrats sur les indices new-yorkais tandis que l’euro se retournait à la baisse face au dollar pour revenir sous 1,2375 et que les rendements des emprunts d’Etat de la zone euro effaçaient leurs gains.

Aux valeurs à Wall Street, Express Scripts, un spécialiste de la gestion de prescriptions médicales, bondit de plus de 12% après l’annonce de son rachat par l’assureur santé Cigna pour un montant global de 54 milliards de dollars (43,62 milliards d’euros). L’action Cigna perd 9,76%.

Du côté des indicateurs, les inscriptions au chômage aux Etats-Unis ont augmenté plus que prévu la semaine dernière après avoir touché un creux de plus de 48 ans la semaine précédente, mais la tendance atteste toujours d’un marché du travail tendu, à la veille de la publication du rapport mensuel du département du Travail.

Le dollar progresse de 0,15% face à un panier de devises de référence et les cours du pétrole se stabilisent après avoir nettement baissé mercredi en réaction aux craintes de tensions commerciales et à l’annonce d’une hausse de la production aux Etats-Unis la semaine dernière..

En Europe, le CAC 40 parisien prend 1,19%, le Dax allemand 0,69% et le FTSE londonien 0,42%.

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur

Patrick Vignal, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below