March 7, 2018 / 2:24 PM / 8 months ago

USA-Les coûts unitaires du travail révisés en hausse au T4

WASHINGTON, 7 mars (Reuters) - Les coûts unitaires du travail aux Etats-Unis ont augmenté plus fortement qu’initialement estimé au quatrième trimestre dans un contexte de faible productivité mais la tendance pointe en direction d’une accélération progressive de l’inflation.

Le département du Travail a indiqué mercredi que les coûts unitaires du travail, c’est-à-dire le coût du travail par unité de production, avaient augmenté de 2,5% en rythme annualisé au quatrième trimestre, au lieu d’une hausse de 2,0% indiquée en première estimation le mois dernier.

Les coûts unitaires du travail avaient augmenté de 1,0% au troisième trimestre. Ils ont augmenté de 1,7% par rapport au quatrième trimestre 2016 et de 0,4% sur l’ensemble de l’année 2017, un chiffre également révisé en hausse par rapport à une première estimation de +0,2%.

L’inflation devrait s’accélérer cette année, tirée par une hausse des prix des matières premières et un marché du travail plus tendu. Elle est nettement inférieure à l’objectif de 2% de la Réserve fédérale depuis cinq ans et demi, malgré un marché du travail proche ou en situation de plein emploi, ce qui est source d’intenses débats au sein de la Fed.

La hausse de la rémunération horaire moyenne au quatrième trimestre a elle aussi été révisée en hausse, à 2,4% au lieu d’un taux de 1,8% annoncé précédemment.

Le rythme d’évolution de la productivité au quatrième trimestre a aussi été révisé en hausse. Il est inchangé au lieu d’être en baisse de 0,1% comme annoncé le mois dernier.

La hausse de la productivité avait été de 2,6% au troisième trimestre et elle est de 1,1% par rapport au quatrième trimestre 2016.

Entre 2007 et 2016, la productivité s’est établie à un rythme annuel moyen de 1,2%, en deçà de sa moyenne à long terme de 2,1% entre 1947 et 2016. Compte tenu de cette faiblesse de la productivité, Donald Trump pourrait avoir du mal à porter durablement la croissance annuelle au rythme de 3% souhaité.

La croissance annuelle n’a pas dépassé les 3,0% depuis 2005 et le produit intérieur brut (PIB) a augmenté de 2,3% en 2017.

Le taux de l’impôt sur les sociétés a été abaissé de 35% à 21% en janvier et les investisseurs ont exprimé un espoir prudent que les entreprises utiliseront les montants dégagés via ces baisses d’impôts pour acheter des machines et d’autres équipements afin d’améliorer leur productivité.

Tableau (Lucia Mutikani, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below