March 6, 2018 / 10:27 AM / 7 months ago

Chine-Provisionnement réduit sur les créances bancaires douteuses

SHANGHAI, 6 mars (Reuters) - Le régulateur bancaire chinois prévoit d’abaisser le taux de provisionnement des créances bancaires douteuses, ont dit mardi deux sources au fait du dossier.

La Commission réglementaire bancaire chinoise (CBRC) prévoit de ramener ce taux de provisionnement dans une fourchette de 120% à 150% contre un niveau de 150% actuellement, ont précisé les sources.

Cette mesure permettra de libérer des fonds propres que les banques pourront mobiliser pour consentir de nouveaux crédits et soutenir l’activité à un moment ou la campagne des autorités en faveur d’une réduction de l’endettement a pénalisé leurs activités les plus risquées et les plus lucratives.

La CRBC n’a pu être jointe dans l’immédiat pour commenter ces informations.

La date d’entrée en vigueur de la mesure, dont avait déjà fait état le magazine d’affaires chinois Caixin, sera décidée par les antennes locales de la CRBC, a dit l’une des sources.

De nombreuses banques chinoises appliquent toutefois déjà un ratio de provisionnement sur leurs créances douteuses de moins de 150%.

Des médias chinois avaient rapporté l’année dernière que sept banques cotées chinoises prévoyaient d’ajuster leur taux de provisionnement dans une fourchette de 130% à 140%.

La CRBC prévoit aussi d’abaisser le ratio de provisionnement sur l’encours total des crédits dans une fourchette de 1,5% à 2,5% contre 2,5% actuellement pour les banques commerciales, ont dit les deux sources qui ont eu accès au document présentant les modifications envisagées.

Les ajustements des taux de priovisionnement dépendront de la situation de chaque banque au regard notamment de leur ratio de fonds propres et des dépréciations de créances douteuses déjà intervenues, ont ajouté les sources.

Pékin a reconduit pour cette année l’objectif d’une croissance de l’économie de 6,5% qui avait déjà été retenue pour 2017.

Le ratio des prêts non-performants des banques commerciales chinoises ressortait à 1,74% à la fin 2017, au même niveau que trois mois auparavant, selon des données publiées le mois dernier par la CRBC.

En valeur, les prêts non-performants représentaient 1.710 milliards de yens (218,54 milliards d’euros) à la fin de l’année dernière contre 1.670 milliards de yuans trois mois auparavant. De nombreux analystes estiment toutefois que les montants sont sans doute beaucoup plus élevés.

Li Zheng et Engen Tham, Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below