March 5, 2018 / 11:50 AM / 2 months ago

BOURSE-TF1 recule, les audiences fléchissent sur fond de conflit

PARIS, 5 mars (Reuters) - L’action du groupe de télévision TF1 cède du terrain en Bourse lundi à la mi-journée après avoir accusé un fléchissement de ses audiences au cours du week-end dans la foulée de la coupure de son signal par Canal+.

Son programme phare du samedi soir, l’émission musicale “The Voice”, s’est imposée une nouvelle fois en tête des audiences mais avec une perte de 934.000 téléspectateurs par rapport à la semaine précédente, selon des chiffres Médiamétrie publiés par le site Ozap.

Le Journal de 20h00, qui a pour habitude de devancer son rival de France 2, s’est par ailleurs fait distancer vendredi avec une part d’audience de 22,4% contre 26,1% pour le journal de Laurence Delahousse, qui a ainsi signé son meilleur score depuis février 2007.

Le programme, également derrière France 2 samedi soir, est revenu en tête dimanche soir, mais avec une part d’audience moins élevée que d’habitude (23,9% contre 23,6% pour France 2).

Canal+ a interrompu jeudi soir dernier la diffusion des chaînes gratuites du groupe TF1, faute d’avoir trouvé un accord avec le diffuseur qui lui réclame une rémunération.

Bien que la filiale de Vivendi ne représente qu’une part limitée de la distribution des chaînes TF1, sa décision inédite et radicale a accentué la pression sur la filiale de Bouygues, également en conflit avec les opérateurs Orange et Free (Iliad).

A 12h50, l’action de TF1 cède 1,06% à 11,23 euros, alors que le SBF120 avance de 0,33% au même moment.

LE MONDIAL DE FOOT EN LIGNE DE MIRE

“Le risque pour TF1 est de perdre de l’audience si le conflit persiste”, expliquent les analystes de Kepler Cheuvreux, tout en estimant qu’une solution sera vraisemblablement trouvée entre les différentes parties d’ici la Coupe du monde de football en juin prochain.

“Même si nous estimons que le statut de leader de TF1 nécessite une approche plus agressive pour changer le modèle sur la rémunération de la distribution, l’approche moins conflictuelle de M6 (et sans doute des conditions moins élevées) se révèle assurément moins risquée pour l’instant”, ajoute le broker.

M6, qui souhaite comme TF1 obtenir une rémunération en contrepartie de l’apport de ses chaînes, a trouvé un accord avec les principaux opérateurs à l’exception de Free.

Même si le risque d’une coupure générale du signal de TF1 est peu probable à court terme, le groupe n’a pas intérêt à s’aliéner les opérateurs télécoms, fait valoir Gilbert Dupont, alors que la France se caractérise par une proportion élevé de foyers recevant la télévision via les box.

Le montant total des rémunérations espérées par TF1, autour de 100 millions d’euros à l’origine, sera probablement revu à la baisse, envisage le broker avec une estimation autour de 20 à 30 millions d’euros.

Sur Europe 1, le directeur général de Canal+ Maxime Saada a indiqué que les discussions se poursuivaient.

“On discute activement, y compris ce week-end. On a bon espoir de trouver un accord dans les jours prochains”, a-t-il dit ce lundi.

“Il est hors de question qu’on remette le signal tant qu’on n’a pas un accord avec TF1”, a-t-il toutefois prévenu, rappelant que les discussions duraient depuis l’été 2016.

Gwénaëlle Barzic, avec Blandine Hénault, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below