November 8, 2017 / 12:25 PM / in 7 months

LEAD 1-France-Transactions courantes dégradées en septembre et au T3

 (Actualisé avec graphique, lien)
    PARIS, 8 novembre (Reuters) - Le déficit des transactions
courantes s'est creusé en septembre à 3,1 milliards d'euros,
après un déficit révisé à 1,7 milliard d'euros en août, selon
les données publiées mercredi par la Banque de France. 
    Le déficit d'août, qui avait été annoncé à 1,5 milliard
d'euros en en première estimation, faisait suite à un déficit de
4,3 milliards en juillet.
    Sur l'ensemble du troisième trimestre, le déficit des
transactions courantes s'établit donc à 9 milliards d'euros en
données corrigées des variations saisonnières et des jours
ouvrés (CVS-CJO), après -4,1 milliards au trimestre précédent,
note la Banque de France, qui produit désormais des données
trimestrielles sur cet indicateur. 
        
    
    Cette dégradation du solde des transactions courantes sur la
période juillet-septembre tient notamment à celle du déficit des
biens (-12,8 milliards après -10,8 milliard au deuxième
trimestre).
    L'excédent des services s'est quant à lui réduit à 0,9
milliard au troisième trimestre, après 3,3 milliards au
deuxième, avec un léger repli de l'excédent de l'activité
touristique (0,9 milliard après 1,5 milliard).  
    Au troisième trimestre, le compte financier fait apparaître,
en données non corrigées des variations saisonnières, des
sorties nettes d'investissements directs de 7,7 milliards
d'euros, après des sorties de 4,5 milliards lors du trimestre
précédent.  
    Ce solde net résulte de la combinaison d'investissements
français à l'étranger en progression (17,2 milliards après 13,9
milliards) et d'investissements étrangers en France stables, à
9,5 milliards d'euros. 
    "Durant les quatre derniers trimestres, les investissements
directs étrangers en France ont progressé de 62% par rapport à
l'année 2016 et sont proches des investissements directs
français à l'étranger", souligne la Banque de France. 
    Sur le troisième trimestre, le compte financier présente
également un financement externe net, notamment sous forme
d'emprunts nets, à hauteur de 16,3 milliards d'euros.     
    Pour le seul mois de septembre, les biens sont apparus
déficitaires de 4,2 milliards et les services juste à
l'équilibre, avec un excédent de 0,1 milliard, tandis que les
revenus primaires et secondaires sont restés excédentaires à
hauteur de 1,0 milliard. 
    
    Données détaillées sur le site de la Banque de France : 
    bit.ly/2zsoNWS
                  
 Le point sur la conjoncture française                   
 
    
 (Myriam Rivet, édité par Wilfrid Exbrayat)
  
0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below