November 8, 2017 / 12:15 PM / 8 months ago

La campagne anti-corruption en Arabie saoudite s'étend

RYAD, 8 novembre (Reuters) - Les autorités saoudiennes ont procédé à de nouvelles arrestations dans le cadre de la campagne anti-corruption frappant les milieux d’affaires et la classe politique du royaume, a-t-on appris mercredi de sources au fait du dossier.

Des dizaines de membres de la famille royale, des responsables politiques et des hommes d’affaires ont déjà été arrêtés dans le cadre de cette purge annoncée samedi dernier.

Ils sont soupçonnés de blanchiment d’argent, de corruption, d’extorsion de fonds et d’abus de pouvoir.

Les dernières arrestations en date concernent notamment des personnes étroitement liées à la famille du défunt prince héritier et ministre de la Défense Sultan bin Abdoulaziz, mort en 2011, dit-on de même source.

Cette campagne anti-corruption sans précédent a eu pour l’heure un impact négatif sur les marchés financiers saoudiens. L’index de la Bourse saoudienne a enregistré mercredi une nouvelle baisse, de 1% après une demi-heure d’échanges.

Le prince héritier, Mohamed ben Salman, a donné mardi instruction à ses ministres de garantir que les entreprises saoudiennes et multinationales ne voient pas leur activité affectée par ces développements.

Le nombre de comptes en banque appartenant à des particuliers qui ont été gelés est passé entre mardi et mercredi de 1.200 à plus de 1.700, dit-on de sources bancaires. (Samia Nakhoul, Stephen Kalin, Katie Paul, Reem Shamseddine et Andrew Torchia, Gilles Trequesser pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below