November 8, 2017 / 11:35 AM / 6 months ago

BOURSE-GTT grimpe, nouveau contrat sur les porte-conteneurs CMA CGM

PARIS, 8 novembre (Reuters) - L’action Gaztransport et Technigaz (GTT) signe l’une des plus fortes hausses du SBF 120 mercredi à la Bourse de Paris, alors que le groupe a annoncé avoir été choisi pour la conception de réservoirs cryogéniques de neuf porte-conteneurs de CMA CGM propulsés au GNL (gaz naturel liquéfié).

Vers 12h30, le titre GTT gagne 6,05% à 43,9 euros, affichant sa meilleure performance sur une séance depuis juillet. Les volumes atteignent déjà 1,7 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois.

Dans un communiqué publié mercredi, le spécialiste des systèmes de transport de gaz a fait savoir qu’il avait été sélectionné par le chantier Hudong-Zhonghua Shipbuilding et par l’armateur CMA CGM pour réaliser le design des réservoirs de GNL, utilisé comme carburant maritime.

La livraison de ces navires, capable de transporter 22.000 conteneurs chacun contre 21.000 pour les plus importants porte-conteneurs en service, s’étalera entre fin 2019 et fin 2020.

C’est la première fois que le GNL, une solution beaucoup moins polluante que le fuel très soufré utilisé actuellement dans le secteur, est utilisé pour des navires de cette taille.

Les analystes de Kepler Cheuvreux estiment que, bien que la taille de la commande soit limitée, ce contrat est une bonne nouvelle pour GTT car l’utilisation du GNL comme carburant devient enfin une réalité, après un développement beaucoup plus lent que prévu.

Natixis, toujours à l’”achat” sur la valeur avec un objectif de cours à 48 euros, estime qu’il s’agit d’une annonce importante qui devrait enthousiasmer le marché car ce contrat permet à GTT de se positionner pour devenir un acteur majeur sur la technologie à membrane pour les moteurs à propulsion GNL.

L’effet relutif est estimé à un euro par action, selon les calculs de l’intermédiaire.

Natixis rappelle que GTT est sa valeur préférée dans le secteur des services pétroliers, notamment en raison des solides perspectives à long terme du marché du GNL dont il estime la croissance à 6,5% par an jusqu’en 2021.

Kepler Cheuvreux, toujours à “alléger” sur GTT, juge toutefois que les perspectives à court terme du GNL sont peu favorables. “Nous pensons que les armateurs seront favorables au GNL en tant que carburant pour les nouveaux navires, mais que la conversion en GNL des flottes existantes est hautement improbable”, observent les analystes dans une note.

Le communiqué: bit.ly/2zqtIHW (Laetitia Volga, édité par Blandine Hénault)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below