November 7, 2017 / 10:04 AM / in 8 months

BOURSE-Vicat monte, le rebond de la croissance organique applaudi

7 novembre (Reuters) - Vicat affiche l’une des plus fortes hausses de l’indice SBF 120 mardi à la Bourse de Paris et a inscrit un plus haut de plus de deux ans au lendemain de la publication de son chiffre d’affaires trimestriel, marqué par un net rebond de plusieurs de ses marchés, notamment la Turquie.

Le titre du cimentier gagne 1,38% à 66,70 euros à 10h56 alors que le SBF 120 progresse de 0,03%.

Le titre a atteint 67,50 euros en début de matinée, son plus haut niveau depuis août 2015. A ce niveau, le groupe flirte avec la barre des trois milliards d’euros de capitalisation.

Lundi soir, Vicat a fait état d’une progression de 10,1% de son chiffre d’affaires à périmètre et taux de change constants au troisième trimestre, à 673 millions d’euros.

Sur les neuf premiers mois de l’année, la croissance organique atteint 4%, une progression ramenée à 2,9% en données publiées par des effets de change défavorables.

Pour l’ensemble de l’exercice, Vicat dit tabler sur une amélioration de ses performances. Son Ebitda devrait ainsi ressortir en légère hausse par rapport à 2016, alors qu’il avait baissé de 8,7% au premier semestre.

Parlant d’un troisième trimestre “remarquable”, Kepler Cheuvreux, à “conserver” sur la valeur avec un objectif de 60 euros, salue un chiffre d’affaires supérieur à ses attentes, grâce à la Suisse, l’Inde et la Turquie, une triple bonne surprise à ses yeux.

Jugeant les prévisions “prudentes” pour l’ensemble de l’année en dépit du bon CA du troisième trimestre, l’analyste de Kepler n’a pas modifié ses estimations dans l’attente de la téléconférence prévue par le groupe à 15h00.

“Les principales interrogations durant le ‘conference call’ devraient porter sur les bonnes surprises du troisième trimestre et leur pérennité”, explique-t-il.

De son côté, Bryan Garnier rappelle que la croissance organique de 10,1% du troisième trimestre est à comparer à un chiffre de 0,9% seulement sur les six premiers mois de l’année, et il met lui aussi en avant la croissance organique de 45% en Turquie sur juillet-septembre, “avec une bonne combinaison de prix et de volumes, sur fond de conditions climatiques favorables”.

L’intermédiaire maintient toutefois son opinion “neutre” sur le titre, faute d’un potentiel de hausse, mais il a relevé sa “fair value”, portée de 60 à 64 euros, après avoir ajusté ses estimations pour intégrer une croissance organique plus optimiste. (Marc Angrand, édité par Gilles Guillaume)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below