November 7, 2017 / 6:14 AM / a year ago

Biocarburant-Le SP95-E10, essence la plus consommée en France

PARIS, 7 novembre (Reuters) - L’essence contenant jusqu’à 10% d’éthanol est devenue l’essence la plus consommée en France, son premier marché dans l’Union européenne, grâce à un avantage fiscal qui a rendu ce carburant partiellement d’origine végétale plus intéressant pour les automobilistes, ont annoncé mardi les producteurs français d’éthanol.

Les ventes d’essence sans plomb SP95-E10 ont représenté en septembre 38,5% des ventes totales d’essence en France, a précisé la Collective du bioéthanol dans un communiqué.

L’essence SP95 et le mélange de qualité supérieure SP98 ont pesé quant à elles respectivement 36,8% et 23,6% des ventes totales d’essence. Ces deux mélanges contiennent jusqu’à 5% de bioéathanol.

Sur les neuf premiers mois de l’année, le SP95-E10 passe également en tête avec 38,2% des ventes d’essence, contre 37,5% pour le SP95.

La hausse de la demande pour le bioéthanol en France contraste avec la baisse des ventes d’E10 observée l’an dernier en Allemagne, l’avantage de prix ne suffisant pas à compenser dans ce pays les craintes que ce carburant ne soit pas adapté à touts les modèles de voitures. Au Royaume-Uni, il n’a pas encore été introduit.

La disgrâce du diesel profite par ricochet à l’éthanol. L’essence, qu’elle contienne jusqu’à 5% ou jusqu’à 10% de bioéthanol, est bien partie pour passer devant le diesel dans les immatriculations de voitures neuves en France d’ici la fin de l’année, signe de l’accélération de la baisse des ventes des modèles au gasoil régulièrement montrés du doigt depuis l’affaire Volkswagen de trucage des émissions polluantes.

Sur les dix premiers mois de 2017, les voitures neuves au diesel ont pesé 47,56% des immatriculations totales, au coude-à-coude avec l’essence (47,44%), selon les dernières données publiées la semaine dernière par le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA).

Sur la période identique de 2016, le diesel représentait encore 52,34% des nouvelles immatriculations en France, contre 43,75% pour l’essence. (Sybille de la Hamaide et Gilles Guillaume, édité par Benoît Van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below