21 septembre 2017 / 17:19 / dans 3 mois

LEAD 2-Mort de Liliane Bettencourt, héritière de L'Oréal

(Actualisé avec Le Maire)

PARIS, 21 septembre (Reuters) - Liliane Bettencourt, fille du fondateur de L‘Oréal, est morte dans la nuit de mercredi à jeudi à son domicile, a annoncé jeudi sa fille Françoise Bettencourt Meyers, dans un communiqué.

“Dans ce douloureux moment pour nous, je tiens à rappeler, au nom de notre famille, notre entier attachement et notre fidélité à L’Oréal et à renouveler toute ma confiance à son président Jean-Paul Agon, comme à ses équipes dans le monde entier”, précise-t-elle.

Fille d‘Eugène Schueller, fondateur en 1909 d‘une petite entreprise devenue le premier groupe cosmétique du monde, Liliane Bettencourt était âgée de 94 ans. Elle aurait eu 95 ans le 21 octobre.

Femme la plus riche du monde, sa fortune est estimée à 39,5 milliards de dollars selon le classement 2017 du magazine Forbes.

Le ministre français de l‘Economie, Bruno Le Maire, a salué dans un communiqué la mémoire d‘une femme ayant “assuré durant toute sa vie la stabilité de l’actionnariat de l’une des principales entreprises françaises”.

“Cette stabilité a permis à L’Oréal de se développer et de devenir le leader mondial de l’industrie cosmétique”, ajoute-t-il dans un communiqué.

Bruno Le Maire formule “le souhait que perdure à l’avenir l’action de Liliane Bettencourt en faveur du développement en France de L’Oréal et l’action caritative de la Fondation Bettencourt-Schueller”.

La famille Bettencourt Meyers est le principal actionnaire de L‘Oréal avec 33% du capital, devant le groupe Nestlé qui en détient 23%. Les deux parties sont liées par un pacte d‘actionnaires qui leur interdit d‘accroître leur part dans L‘Oréal jusqu‘à six mois après le décès de Liliane Bettencourt.

Une porte-parole de Nestlé n‘a pas fait de commentaire jeudi sur ce dossier, déclarant seulement que le groupe présentait ses sincères condoléances à la famille.

Fin juin, le fonds activiste américain Third Point a pris une participation dans Nestlé et mis la multinationale suisse sous pression pour, notamment, qu‘elle se sépare d‘actifs non stratégiques, à commencer par sa part dans L‘Oréal.

Des analystes ont alors évoqué le scénario d‘un rachat de la part de Nestlé par le groupe L‘Oréal lui-même. Une telle opération pourrait être réalisée via notamment la cession des 9% que L‘Oréal détient au capital du groupe pharmaceutique Sanofi .

Liliane Bettencourt était placée sous la tutelle de sa fille Françoise Bettencourt Meyers et de ses deux petits-fils depuis 2011, au terme d‘une bataille juridique sur la gestion de ses biens et de son patrimoine. (Pascale Denis, Dominique Rodriguez et Elizabeth Pineau, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below