20 septembre 2017 / 14:21 / il y a 3 mois

GESTION-Schroders, confiant sur la croissance, vend les Treasuries et le Bund

PARIS, 20 septembre (Reuters) - La croissance mondiale reste solide et les inquiétudes liées à la faiblesse de l‘inflation aux Etats-Unis sont excessives, ce qui devrait contribuer à faire remonter les taux, estime les équipes de gestion obligataire de Schroders.

La société de gestion a ainsi adopté une position vendeuse sur les obligations souveraines américaines et allemandes, disant faire “preuve de patience”.

“Les taux ne sont pas là où ils doivent être. La courbe est beaucoup trop plate par rapport à la phase économique dans laquelle on se trouve”, a expliqué Philippe Lespinard, directeur de la gestion obligataire de Schroders lors d‘une conférence mardi soir.

Le gérant estime que le rendement des Treasuries à 10 ans pourrait atteindre 2,5% à 2,6% d‘ici la fin de l‘année, contre un peu plus de 2,2% actuellement.

Il souligne que la croissance mondiale est solide et que les pressions déflationnistes ont disparu, et il juge “infondées” les inquiétudes sur la faiblesse de l‘inflation aux Etats-Unis.

”Il y a de moins en moins de pays faibles en terme de croissance, à part peut-être le Venezuela et l‘Afrique du Sud.

“La croissance accélère doucement mais elle est beaucoup mieux répartie, avec une zone euro qui contribue au-delà de sa capacité de croissance, ce qui est une première depuis dix ans”, indique Philippe Lespinard.

Parmi les principaux risques pour les marchés obligataires dans les prochains mois, le gérant identifie notamment les tensions liées à la Corée du Nord - tout en notant qu‘elles ont de moins en moins d‘impact sur le marché - et un ralentissement de la croissance chinoise.

Un retour marqué de l‘inflation constituerait “la grosse surprise, et forcément une mauvaise”, ajoute-il.

Mais la situation politique en Italie, qui pourrait souffrir du resserrement de la politique de la Banque centrale européenne (BCE), est “vraiment notre gros souci”, indique Philippe Lespinard.

Des élections législatives doivent avoir au plus tard en mai prochain en Italie et le Mouvement 5 étoiles (M5S), un parti eurosceptique et anti-élites, est régulièrement donné en tête dans les sondages sur les intentions de vote.

“L‘attitude des Italiens vis-à-vis de l‘euro traduit un désenchantement patent. Cela ne veut pas dire que le Mouvement 5 étoiles va gagner, mais les Italiens sont beaucoup plus réceptifs au discours sur une sortie de l‘euro”, explique le gérant.

“Une telle décision politique serait beaucoup plus grave pour l‘économie européenne qu‘une sortie du Royaume-Uni de l‘Union européenne”, prévient-il.

Blandine Hénault, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below