19 septembre 2017 / 16:10 / dans 3 mois

LEAD 1-Dossier Monsanto/Bayer-L'UE accepter de proroger la date limite

(Actualisé avec accord de l‘UE)

BRUXELLES/MONHEIM, Allemagne, 19 septembre (Reuters) - La Commission européenne (CE) a annoncé mardi avoir approuvé la demande du groupe allemand Bayer d‘une extension de son enquête concernant le projet de rachat pour 66 milliards de dollars (56 milliards d‘euros) de l‘américain Monsanto.

L‘exécutif européen s‘était fixé jusqu‘au 8 janvier pour évaluer cette opération mais le groupe allemand a demandé mardi une prolongation de ce délai au 22 janvier.

“Nous pouvons confirmer que la date butoir de la Commission pour se prononcer sur le projet de fusion a été prorogée au 22 janvier”, a déclaré un porte-parole de la CE.

“Les parties ont demandé une prolongation de 10 jours de l‘enquête approfondie comme elles en ont le droit en vertu de la réglementation des fusions”, a-t-il ajouté.

Un peu plus tôt Bayer avait dit que son projet de rachat de Monsanto ne serait pas finalisé avant le début de l‘année prochaine, alors qu‘il tablait auparavant sur la fin 2017.

“Une finalisation de l‘accord au début de 2018 est désormais plus probable qu‘à la fin 2017”, a déclaré Liam Condon, patron de la division Crop Science de Bayer.

La CE a ouvert le mois dernier une enquête approfondie sur le projet de rachat du spécialiste américain des semences par le géant allemand de l‘agrochimie, se disant préoccupée par ses implications en matière de concurrence.

L‘exécutif européen estime que la fusion pourrait ralentir le développement de nouveaux produits et ne veut pas voir Bayer occuper une position hégémonique sur le marché des semences et des pesticides.

Bayer, qui organisait mardi une journée presse pour Crop Science, a indiqué que son pôle d‘agrochimie serait confronté à la volatilité des marchés mondiaux sur les derniers mois de 2017 avant de renouer progressivement avec la croissance en 2018, y compris au Brésil.

En juin, Bayer avait indiqué que le niveau élevé de stocks chez ses clients brésiliens pèserait sur ses bénéfices annuels.

Le titre Bayer a fini en repli de 0,54% à 109,9 euros à la Bourse de Francfort, signant l‘une des dix plus fortes baisses du Dax qui a terminé à l‘équilibre. (Ludwig Burger et Alissa de Carbonnel; Catherine Mallebay-Vacqueur et Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below