15 septembre 2017 / 12:58 / dans 10 jours

Test sismique pour une des deux futures tours en bois de Bordeaux      

BORDEAUX, 15 septembre (Reuters) - La construction des deux plus grandes tours en bois de France, à l‘horizon 2020 à Bordeaux, a franchi un pas vendredi avec un test exceptionnel de résistance aux secousses sismiques sur une maquette de la Tour Silva de 13,5 tonnes.

Ce test a été effectué dans les locaux de l‘Institut technologique FCBA dans le cadre de “Woodrise”, premier congrès mondial consacré aux immeubles en bois de moyenne et grande hauteur, qui se déroulait cette semaine à Bordeaux.

Devant un parterre de spécialistes venus du monde entier dont une forte délégation chinoise, ce test unique en Europe a été conduit avec succès et a progressivement atteint une intensité de 3 fois le niveau le plus fort du signal sismique enregistré aux Antilles, soit 4 à 6 fois le plus fort signal jamais enregistré en métropole.

La Tour Silva concernée par ce test est l‘une des deux tours qui s‘élèvera dans le ciel bordelais en 2020 : l‘une de 57 mètres construite par Eiffage, l‘autre de 56 mètres, la tour voisine Silva, qui est l‘œuvre de Kaufman & Broad.

Ces deux tours constitueront les deux emblèmes d‘Euratlantique, grande zone d‘aménagement de 738 hectares autour de la Gare Saint-Jean s‘étendant sur trois communes, Bordeaux, Bègles et Floirac.

Elle devrait accueillir à terme 25.000 nouveaux habitants avec la construction de 18.000 nouveaux logements, de 450.000 à 500.000 m2 de bureaux, 150.000 m2 de locaux d‘activités, 40.000 à 60.000 m2 de commerces, 1.200 à 1.500 chambres d‘hôtels.

“Le début des travaux est prévu pour la fin 2018. Silva, c‘est 4.500 m3 de bois dont 3.500 m3 venus de la région conformément à l‘appel d‘offres”, a dit à la presse Jacques Rubio, directeur général de Kaufman & Broad Grand Sud-Ouest.

La proximité de la forêt des Landes de Gascogne, qui après avoir misé sur l‘industrie papetière et le lambris, se tourne de plus en plus vers le bois de construction justifiait cette exigence.

C‘est dans ce cadre que le maire de Bordeaux Alain Juppé a signé jeudi un appel solennel en faveur de la neutralité carbone en renforçant la part du bois de construction dans la production immobilière.

Ont été associés à cet appel international l‘ambassadeur du Canada en Allemagne et envoyé spécial en Europe, Stéphane Dion, et de nombreuses personnalités, partenaires privés et institutionnels.

L’“Alliance internationale Woodrise” s‘est donné trois axes de travail : favoriser une synergie internationale, identifier les bonnes pratiques en termes d‘usage du matériau bois, de la forêt jusqu‘au recyclage des ouvrages, et évaluer les évolutions quantitatives et qualitatives d‘usage du bois dans la construction, à l‘échelle internationale. (Claude Canellas, édité par Sophie Louet)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below