15 septembre 2017 / 12:08 / il y a 2 mois

Les actions recherchées, risque de correction à surveiller-BAML

LONDRES, 15 septembre (Reuters) - Les actifs à risque ont retrouvé les faveurs des investisseurs sur la semaine écoulée, les fonds actions attirant un afflux net de 8,9 milliards de dollars, montrent des données publiées vendredi par Bank of America Merrill Lynch Global Research, qui note toutefois que les flux vers les actions restent loin de leurs plus hauts.

Les fonds obligataires ont enregistré parallèlement un solde entrées/sorties positif pour la 26e semaine consécutive, grâce notamment à l‘intérêt continu pour les titres du Trésor américains, qui ont enregistré leur afflux net le plus élevé en 62 semaines, précise l‘étude, basée sur des données d‘EPFR.

Si ces chiffres montrent que la tendance de fond favorable aux marchés actions reste d‘actualité, les responsables de la stratégie de BAML, qui ont prédit une correction pour cet automne, notent des signes montrant que l‘enthousiasme des investisseurs s‘atténue.

La part des actions dans les allocations d‘actifs des clients privés de la banque, à 59,9%, est ainsi orientée à la baisse et reste inférieure à son plus haut historique, tandis que les flux sur les fonds indiciels (ETF) traduisent une volonté des investisseurs de se diversifier en dehors du thème de la “reflation”, expliquent-ils.

L‘indicateur “bull-bear” (B&B) du sentiment des investisseurs calculé par BAML reste stable à 7,0, soit un point en dessous du niveau auquel la banque y voit un signal de vente.

Parmi les facteurs susceptibles de provoquer une baisse des marchés actions, explique la banque, figurent le resserrement de l‘écart entre les prévisions de croissance du produit intérieur brut (PIB) et celles des bénéfices par action, ou l‘éventuelle annonce d‘une réforme fiscale aux Etats-Unis, qui concentrerait l‘attention des marchés sur le resserrement de la politique monétaire.

“Une tendance à la baisse des liquidités fournies par la Fed et un ‘tapering’ de la BCE restent des conditions nécessaires à une correction”, conclut BAML, qui s‘attend à ce que la Réserve fédérale annonce mercredi qu‘elle va commencer à réduire son bilan.

Les fonds spécialisés dans les actions américaines ont enregistré sur la semaine écoulée l‘afflux de capitaux le plus élevé en 13 semaines.

Les fonds de petites capitalisations américaines, de plus en plus considérées comme un baromètre fiable des attentes du marché en matière de capacité de l‘administration Trump à faire adopter une réforme fiscale, ont quant à eux enregistré leur afflux le plus important en six semaines.

Depuis le début de l‘année, les classes d‘actifs qui affichent les entrées de capitaux les plus importantes sont les valeurs financières, les technologiques et la dette émergente, alors que les moins recherchées sont l‘immobilier, la santé et les actions américaines.

Les performances les plus élevées depuis le 1er janvier reviennent aux technologiques, aux marchés émergents et à la santé, alors que le dollar américain, l‘énergie et les titres indexés sur l‘inflation affichent les rendements les plus faibles.

Helen Reid,; Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below