14 septembre 2017 / 21:31 / dans 7 jours

D'autres accusations de corruption visent le président du Brésil

BRASILIA, 14 septembre (Reuters) - Le procureur général du Brésil, Rodrigo Janot, a accusé jeudi le président Michel Temer d‘entrave à l‘exercice de la justice et de racket dans une affaire de corruption présumée liée au géant agroalimentaire JBS.

La Chambre des députés va maintenant décider s‘il doit ou non comparaître devant la Cour suprême.

Le président Temer, dont le mandat s‘achève normalement le 1er janvier 2019, fait déjà face à plusieurs enquêtes dans des affaires de corruption présumée.

Il a succédé l‘an dernier à la présidente Dilma Rousseff, victime d‘une procédure de destitution parlementaire pour avoir maquillé les comptes publics. (Ricardo Brito, Gilles Trequesser pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below