14 septembre 2017 / 16:26 / il y a 8 jours

Weidmann invite la BCE à "lever le pied" sur le soutien monétaire

FRANCFORT, 14 septembre (Reuters) - Le programme de rachats d‘actifs de la Banque centrale européenne (BCE) a perdu sa justification avec la disparition de la menace d‘une déflation dans la zone euro et l‘institut de Francfort devrait réduire son soutien monétaire, a déclaré jeudi Jens Weidmann, président de la Bundesbank.

Une politique monétaire accommodante reste nécessaire en raison de la faiblesse de l‘inflation et la BCE va continuer encore longtemps dans cette voie mais elle doit “lever le pied”, a poursuivi Jens Weidmann, membre du conseil des gouverneurs de la BCE.

“Il ne s‘agit pas d‘arrêter complètement (le soutien monétaire) mais plutôt de lever le pied”, a-t-il dit lors d‘une intervention à Francfort.

“Le conseil des gouverneurs de la BCE doit faire attention à ne pas rater le bon moment pour normaliser sa politique”, a-t-il ajouté.

Le caractère accommodant de la politique de la BCE doit être évalué au regard de la taille de son bilan, gonflé par plus de 2.000 milliards d‘euros de rachats d‘actifs, et non pas en fonction du montant mensuel de ces rachats, a plaidé Jens Weidmann.

Ce programme d‘assouplissement quantitatif (QE) est censé expirer à la fin de l‘année mais la BCE devrait décider en octobre de le prolonger ou de commencer à le réduire. (Balazs Koranyi; Bertrand Boucey pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below