14 septembre 2017 / 13:34 / dans 7 jours

L'AMF a demandé des explications à Vivendi sur Telecom Italia

PARIS, 14 septembre (Reuters) - L‘Autorité des marchés financiers (AMF) a demandé à Vivendi de lui expliquer en détail les raisons pour lesquelles le groupe de médias français estime ne pas détenir le contrôle de fait de l‘opérateur Telecom Italia, comme l‘affirme le gendarme des marchés financiers italien, a déclaré jeudi une porte-parole.

La Consob a jugé mercredi que Vivendi contrôlait de fait l‘opérateur historique dont il est le premier actionnaire avec 24% du capital. Vivendi a “formellement” contesté cet avis et a annoncé son intention de faire appel.

“A la suite de la publication des comptes semestriels de Vivendi fin août, l‘AMF a demandé une analyse étayée à Vivendi sur les éléments ayant permis de conclure à une absence de contrôle de Telecom Italia par Vivendi au sens des normes comptables internationales (IFRS)”, a déclaré une porte-parole du gendarme français de la Bourse dans une déclaration à Reuters.

“L‘analyse de l‘AMF est en cours”, a-t-elle ajouté.

Dans son communiqué de résultats du premier semestre, Vivendi réaffirmait estimer ne pas être en capacité “de diriger les politiques financières et opérationnelles de Telecom Italia, au sens de la norme IFRS 10”. (Mathieu Rosemain et Gwénaëlle Barzic, édité par Benoît Van Overstraeten)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below