13 septembre 2017 / 08:10 / il y a 9 jours

Shell cède ses parts dans le gisement irakien de Majnoun

LONDRES, 13 septembre (Reuters) - Royal Dutch Shell a annoncé mercredi vouloir concentrer ses efforts sur le développement de sa coentreprise irakienne Basra Gas Company après avoir cédé à Bagdad ses parts dans le gisement pétrolier de Majnoun.

Reuters avait rapporté mardi que la compagnie anglo-néerlandaise avait commencé à finaliser la sortie de ce gisement situé près de Bassorah, dans le sud de l‘Irak, l‘un des plus grands en Irak.

“En mai 2017, le ministère du Pétrole a appliqué une pénalité de rendement et un facteur de rémunération sur la coentreprise de Shell du gisement de Majnoun, qui ont eu un impact important sur le plan commercial”, a déclaré un porte-parole de Shell.

Shell a alors décidé qu‘il était dans l‘intérêt de toutes les parties de céder ses parts dans ce gisement au minstère du Pétrile irakien.

“Shell reste très engagé en Irak”, a ajouté le porte-parole, précisant que le groupe se concentrerait désormais sur le développement et la croissance de Basra Gas Company.

Basra Gas Company est une coentreprise entre Shell, South Gas Company, Mitsubishi et Petrochemical Project Nebras

Ron Bousso; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below