12 septembre 2017 / 15:54 / dans 9 jours

La politique non conventionnelle est là pour durer-Constancio

FRANCFORT, 12 septembre (Reuters) - Les outils non conventionnels utilisés par la Banque centrale européenne (BCE) ont largement fait leurs preuves et doivent rester dans l‘arsenal de la politique monétaire en dépit de quelques faiblesses, a déclaré mardi Vitor Constancio, vice-président de l‘institut d‘émission.

Face à la menace de la déflation, la BCE a mis en place il y a plusieurs années des mesures de relance économique d‘une ampleur inédite: taux d‘intérêt abaissés jusqu‘à les rendre négatifs, programmes de rachats d‘actifs à hauteur de milliers de milliards d‘euros et liquidités abondamment fournies aux banques. Ces mesures ont fait remonter l‘inflation mais plus lentement que prévu.

Vitor Constancio a estimé que la BCE parviendra “au final” à atteindre son objectif même si l‘absence de pressions inflationnistes en général et salariales en particulier sur fond de solide reprise économique est troublante.

“En conservant une politique monétaire suffisamment accommondante, nous pouvons être certains d‘atteindre finalement notre objectif, conformément à notre mandat”, a-t-il dit lors d‘une conférence à Francfort.

“Les mesures non conventionnelles feront partie de notre boîte à outils pendant encore un bon moment et certains d‘entre eux pourraient même être considérés un jour ou l‘autre comme des mesures normales”, a-t-il ajouté.

Face à une croissance économique soutenue et à une inflation faible, la BCE décidera en octobre si elle réduit ses rachats d‘actifs, acceptant que l‘objectif d‘une inflation inférieure à mais proche de 2% soit plus long à atteindre.

Vitor Constancio a ajouté que les taux d‘intérêt pouvaient toujours en théorie être abaissés, les effets secondaires positifs l‘emportant sur les négatifs.

“Nous sommes satisfaits de l‘expérience et nous pensons qu‘au vu des éléments récoltés jusqu‘à présent, les effets positifs de cette politique monétaire sont supérieurs aux effets négatifs, ce qui signifie qu‘il s‘agit d‘un nouvel instrument dans la boîte à outils des banques centrales pouvant être utilisé dans des circonstances exceptionnelles”, a-til dit.

Vitor Constancio s‘est cependant montré plus critique vis-à-vis de la politique de communication avancée de la BCE, qui donne des informations sur sa politique à long terme.

“Nous allons continuer à utiliser ce pilotage des anticipations du marché (”forward guidance“) dans une certaine mesure, tout en sachant qu‘il s‘agit d‘un outil imparfait et par conséquent seulement comme l‘une des nombreuses mesures non conventionnelles que nous pouvons activer quand cela semble nécessaire”, a-t-il ajouté. (Balazs Korany; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below