12 septembre 2017 / 12:23 / dans 2 mois

Londres et Ottawa discuteront du litige Boeing-Bombardier

ST. JOHNS, Terre-Neuve, 12 septembre (Reuters) - Les Premiers ministres britannique et canadien doivent s‘entretenir la semaine prochaine du différend qui oppose Boeing et Bombardier, lequel pourrait avoir des implications politiques de poids pour les deux pays, a dit mardi une source proche du dossier.

Justin Trudeau rencontrera Theresa May à Ottawa le 18 septembre.

Boeing accuse son homologue canadien de vendre à vil prix ses avions C-Series sur le marché américain.

Londres et Ottawa ont démarché le département du Commerce américain afin qu‘il persuade Boeing de renoncer à sa démarche qui, si elle aboutissait, pourrait coûter des milliers d‘emplois chez l‘avionneur canadien.

Bombardier est le premier employeur industriel d‘Irlande du Nord et le gouvernement conservateur de May dépend d‘un petit parti nord-irlandais pour conserver sa majorité au Parlement.

Le siège social de Bombardier se trouve dans la province de Québec, où la formation libérale de Trudeau affirme qu‘il faut augmenter le nombre de sièges parlementaires pour conserver sa majorité à l‘issue d‘une élection qui aura lieu en 2019. (David Ljunggren, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below