12 septembre 2017 / 07:48 / dans 10 jours

Mesures bancaires chinoises envers Pyongyang-personnel

SHANGHAI, 12 septembre (Reuters) - Les quatre plus grandes banques nationales chinoises ont cessé de fournir des services financiers aux nouveaux clients nord-coréens, ont déclaré des membres de leur personnel, sur fond d‘inquiétudes des Etats-Unis pour qui Pékin n‘est pas assez ferme face aux essais nucléaires et balistiques de Pyongyang.

Les tensions entre les Etats-Unis et la Corée du Nord ont encore monté après le sixième essai nucléaire nord-coréen, effectué le 3 septembre, qui a conduit le Conseil de sécurité de l‘Onu à imposer mardi de nouvelles sanctions contre le régime de Pyongyang.

Les banques chinoises sont regardées de près pour leur rôle dans le transfert de fonds vers la Corée du Nord.

China Construction Bank (CCB) a “totalement interdit les transactions avec la Corée du Nord” et ce depuis le 28 août, a déclaré un caissier d‘une succursale dans la province du Liaoning (nord-est de la Chine).

Selon un employé d‘un service d‘appels clients de l‘ICBC (Industrial and Commercial Bank of China), la banque a cessé depuis le 16 juillet d‘ouvrir des comptes pour les Nord-Coréens et les Iraniens. Cet employé n‘a pas expliqué pourquoi et n‘a pas répondu à d‘autres questions.

Les mesures adoptées par les plus grandes banques de Chine ont débuté dès la fin de l‘année dernière, quand la succursale de Dandong (ville à la frontière avec la Corée du Nord) de la Bank of China (BoC) a interdit aux Nord-Coréens d‘ouvrir des comptes courants, a dit un caissier de la BoC sous le couvert de l‘anonymat.

Les Nord-Coréens qui disposent déjà de comptes n‘ont plus pu déposer de l‘argent ni en retirer, a-t-il ajouté.

A l‘Agricultural Bank of China (AgBank), un caissier d‘une succursale implantée à Dandong a déclaré que les Nord-Coréens ne pouvaient pas ouvrir de comptes.

Aucun représentant patenté de BoC, ICBC, CCB et AgBank n‘a pu être joint pour réagir officiellement à ces informations.

En juin, les Etats-Unis avaient accusé la Bank of Dandong de blanchir de l‘argent pour le compte de Pyongyang. (Engen Tham; Eric Faye pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below