11 septembre 2017 / 11:13 / dans 13 jours

France-Philippe promet un "vaste plan" entreprises au printemps

PARIS, 11 septembre (Reuters) - Edouard Philippe a promis lundi “un vaste plan d‘actions pour la croissance des entreprises” au printemps, qui complétera la baisse des prélèvements promise sur l‘ensemble du quinquennat.

En déplacement dans les Deux-Sèvres, où il a rappelé les mesures fiscales promises par le gouvernement aux entreprises, le Premier ministre a indiqué en outre que la taxe de 3% sur les dividendes versés par les entreprises, annulée par la justice européenne, “ne sera remplacée par aucune taxe pérenne de substitution”.

En conséquence, “la charge fiscale sur les entreprises sera allégée d’environ deux 2 milliards d’euros par an dès l’an prochain”, lit-on dans le dossier de presse diffusé par Matignon.

Le ministre de l‘Economie et des Finances Bruno Le Maire a évoqué le mois dernier un dispositif “temporaire” pour solder les contentieux liés à l‘invalidation de cette taxe sous la forme d‘une surtaxe d‘impôt sur les sociétés ou d‘augmentation de la contribution sociale de solidarité des sociétés (C3S).

Selon Le Figaro, cette surtaxe, qui ne toucherait que les entreprises réalisant plus d‘un milliard d‘euros de chiffre d‘affaires annuel, ne devrait toutefois pas figurer dans le projet de loi de Finances 2018.

Le plan d‘actions pour les entreprises, qui se traduira par un projet de loi, fera l‘objet d‘une concertation lancée le mois prochain par le ministère de l‘Economie.

“Nous voulons que la France reparte, nous voulons qu‘elle crée des richesses, nous voulons qu‘elle crée des emplois. Rien ne condamne notre pays à vivre durablement avec un taux de chômage supérieur à 9,5%”, a dit Edouard Philippe devant des chefs d‘entreprise à Saint-Symphorien (Deux-Sèvres).

Le plan aura six axes prioritaires : création, croissance et transmission, financement, simplification et sécurisation des relations avec l‘administration, conquête de l‘international, numérisation et innovation et formation initiale et continue.

Il s‘ajoutera aux mesures déjà annoncées qui doivent aider les entreprises : la réforme du droit du travail, la transformation en 2019 du CICE en baisse de cotisations, la baisse du taux de l‘impôt sur les sociétés, le prélèvement unique sur les revenus du capital et le recentrage de l‘ISF sur l‘immobilier.

Edouard Philippe avait annoncé la semaine dernière des mesures pour augmenter le pouvoir d‘achat de 75% des travailleurs indépendants, soutenir la création d‘entreprise et simplifier la vie des entrepreneurs. (Jean-Baptiste Vey, édité par Yann Le Guernigou)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below