11 septembre 2017 / 09:32 / dans 2 mois

France-La direction et les syndicats de Nokia reçus jeudi à Bercy

PARIS, 11 septembre (Reuters) - Le secrétaire d‘Etat à l‘Economie Benjamin Griveaux a annoncé lundi qu‘il recevrait jeudi “pour faire un état de lieux” les partenaires sociaux, des élus et la direction de Nokia, une semaine après l‘annonce du projet du groupe finlandais de supprimer près de 600 emplois en France.

“Nokia s‘est engagé suite au rachat d‘Alactel-Lucent en 2015 et 2016 d‘embaucher notamment 500 personnes, dans les secteurs de la recherche et du développement. Manifestement le compte n‘y est pas”, a-t-il dit sur France inter.

“On ne peut pas dire il y a moins de deux ans au ministre de l‘Economie et des finances qu‘on va procéder à des embauches, et deux ans plus tard supprimer 600 emplois et ne pas avoir procédé aux embauches nécessaires”, a-t-il ajouté.

Nokia a annoncé la semaine dernière qu‘il pourrait supprimer 597 postes en France d‘ici fin 2019 dans les fonctions centrales et support dans le cadre d‘un plan de transformation qui ne concerne pas les services de recherche et développement (R&D).

Les sites de Paris-Saclay/Boulogne et de Lannion (Côtes-d‘Armor) seraient concernés par le projet de transformation mais les filiales Radio Frequency Systems (RFS) et Alcatel Submarine Networks (ASN) en sont exclues . (Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below