11 septembre 2017 / 09:12 / dans 10 jours

Tokyo va céder une participation de €10 mds dans Japan Post

TOKYO, 11 septembre (Reuters) - L‘Etat japonais va céder une nouvelle tranche de Japan Post Holdings de plus de 1.300 milliards de yens, soit environ 10 milliards d‘euros, montre lundi un avis financier.

Le placement, le premier du genre depuis l‘introduction en Bourse du conglomérat japonais pour le même montant en novembre 2015, portera sur environ 914 millions d‘actions, selon l‘avis publié auprès du Kanto Local Finance Bureau.

Sur la base du cours de clôture de l‘action lundi à 1.321 yens et en intégrant l‘option de surallocation prévue en cas de forte demande, l‘offre pourrait porter sur 22% du capital en actions de Japan Post et représenter environ 1.307 milliards de yens.

Le prix sera déterminé entre le 25 et le 27 septembre et les investisseurs prendront possession de leurs actions quatre jours ouvrables plus tard, précise l‘avis boursier.

Japan Post a également annoncé le rachat de ses propres actions pour un montant pouvant atteindre 100 milliards de yens.

Le conglomérat, actuellement détenu à environ 80% par l‘Etat japonais, risque d‘avoir du mal à attirer une solide demande des investisseurs institutionnels.

Avec un réseau de 24.000 agences postales et un effectif de 400.000 personnes, Japan Post a été affecté ces dernières années par une baisse continue des volumes de courrier à distribuer. Ses deux filiales financières Japan Post Bank et Japan Post Insurance ont pour leur part pâti de l‘environnement de taux bas.

Japan Post a dû par ailleurs déprécier l‘essentiel de son acquisition du groupe australien de logistique Toll Holdings, qu‘il avait acquis pour 6,5 milliards de dollars australiens (4,4 milliards d‘euros) et il a renoncé cette année à racheter la société immobilière Nomura Real Estate Holdings après des divergences sur les modalités de l‘opération.

“Le groupe manque d‘attrait s‘agissant de son potentiel de croissance. Je ne m‘attends pas à une forte demande de la part des fonds de gestion active”, dit Kazuo Okabe, gérant chez Fukoku Capital Management à Tokyo.

Les recettes tirées de la privatisation partielle de Japan Post et de ses filiales sont affectées à la reconstruction des zones du nord du l‘archipel dévastées par le tremblement de terre et le tsunami de mars 2011. (Taiga Uranaka et Chris Gallagher; Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below