10 août 2017 / 13:54 / il y a 2 mois

POINT MARCHÉS-Wall Street recule, la géopolitique pénalise toujours la tendance

PARIS/NEW YORK, 10 août (Reuters) - La Bourse de New York est orientée à la baisse jeudi en début de séance, les investisseurs restant prudents après les provocations verbales échangées entre la Corée du Nord et le président américain Donald Trump.

L‘indice Dow Jones perd 96,11 points, soit 0,44%, à 21.952,59. Le Standard & Poor’s 500 recule de 0,57% à 2.459,98 et le Nasdaq Composite cède 0,78% à 6.302,84.

L‘escalade verbale entre les Etats-Unis et la Corée du Nord est encore montée d‘un cran jeudi, Pyongyang disant que seule la force pouvait fonctionner avec un président américain “dépourvu de raison” et dont les propos ne sont qu’“un tas d‘inepties”.

“Il semble y avoir une crainte accrue d‘escalade”, déclare Andre Bakhos (Janlyn Capital), qui ajoute que les investisseurs préfèrent se mettrent en retrait sur les actifs risqués.

L‘or en profite, avec un gain de 0,5% à un pic de deux mois, ainsi que le yen, à un plus haut depuis le 15 juin face au dollar.

L‘indice de volatilité du CBOE est à un nouveau plus haut de six semaines à 12,74.

Les prix à la production ont enregistré une contraction inattendue en juillet, leur plus forte en près d‘un an, en raison notamment de la baisse des coûts de l‘énergie et des services.

L‘autre statistique américaine de la journée était le nombre des inscriptions au chômage qui a augmenté contre toute attente la semaine dernière aux Etats-Unis mais la tendance de fond ne contredit pas la situation tendue du marché de l‘emploi.

Le billet vert est désormais proche de l‘équilibre face à un panier de devises de référence. L‘euro perd 0,13% à 1,1742 dollar.

Dans un contexte où les marchés s‘interrogent sur la direction que prendra la Réserve fédérale lors sa réunion de septembre, l‘intervention de William Dudley, l‘influent président de l‘antenne de New-York, sera particulièrement suivie.

Aux valeurs, Perrigo bondit de 17,72%, le fabricant de médicaments génériques ayant relevé ses prévisions annuelles.

Plus importants reculs du S&P, les groupes de grands magasins Macy’s et Kohl’s perdent 4,13% et 8,13% respectivement après leurs résultats trimestriels.

Blue Apron, spécialiste de la livraison de plats prêts à préparer, chute de 17,47% après avoir subi une perte plus importante que prévu pour son premier trimestre en tant que société cotée en raison de dépenses importantes à l‘embauche et pour développer son infrastructure de livraison.

Plus forte progression du S&P, Twenty-First Century Fox gagne 3,66% grâce à un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes en dépit d‘un chiffre d‘affaires inférieur au consensus.

Les cours du pétrole restent orientés à la hausse au lendemain de l‘annonce d‘une baisse des stocks américains.

L‘Opep a également fait savoir, dans son rapport mensuel, qu‘elle anticipait une hausse de la demande pour son pétrole en 2018.

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur (Sruthi Shankar, Laetitia Volga pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below