10 août 2017 / 06:34 / dans un mois

Toshiba-Les commissaires aux comptes certifient les résultats annuels

TOKYO, 10 août (Reuters) - Toshiba a probablement évité une radiation immédiate de la Bourse de Tokyo, ses commissaires aux comptes ayant certifié jeudi ses résultats annuels tout en émettant un avis défavorable sur la gouvernance d‘entreprise pendant les crises successives traversées par le conglomérat.

L‘avenir du groupe, qui ne parvient pas à boucler la vente de sa divisions puces mémoire, reste néanmoins incertain.

L‘auditeur PricewaterhouseCoopers Aarata (PwC) a rendu un “avis assorti de réserves” sur le bilan financier de Toshiba pour l‘exercice fiscal clos en mars dernier, comme pour le trimestre avril-juin, selon un document. Ce qui signifie que PwC a approuvé les comptes dans leur grande largeur, comme l‘avait révélé Reuters mardi.

PwC a cependant émis un avis “défavorable” sur les contrôles internes de Toshiba.

Même avec ce sursis, les analystes estiment que les perspectives à long terme du groupe japonais restent sombres.

La dépréciation de sa filiale Westinghouse et d‘autres passifs liés à cette filiale ont conduit Toshiba à enregistrer des fonds propres négatifs de 5,2 milliards de dollars, une situation qui oblige aujourd‘hui le groupe à mettre en vente sa très rentable division puces mémoire.

Cette dernière a représenté 94% du bénéfice d‘exploitation du groupe sur le trimestre avril-juin, qui s‘est élevé à 96,7 milliards de yens (749 millions d‘euros). Ce chiffre est à comparer aux 16,3 milliards de yens réalisés un an plus tôt.

Reste que les discussions sur la vente de la division puces mémoires sont à l‘arrêt.

Le groupe japonais avait désigné en juin comme acquéreur privilégié un consortium emmené par l‘Etat japonais et le fonds d‘investissement américain Bain Capital, avec l‘espoir de conclure un accord pour un montant d‘environ 2.000 milliards de yens (16,1 milliards d‘euros), mais il a parallèlement continué de discuter avec d‘autres interlocuteurs.

Western Digital, qui exploite conjointement avec Toshiba la principale usine de fabrication de puces du groupe au Japon, a soumis une offre fin juin avec le fonds d‘investissement KKR, tout en poursuivant parallèlement son bras de fer avec lui.

Le groupe américain, qui estime que Toshiba ne peut pas vendre sa division sans son consentement, a saisi la justice américaine à ce sujet.

Les analystes, qui considèrent que l‘approbation de la vente, quel que soit l‘acheteur, par les régulateurs demandera au minimum plusieurs mois, estiment que Toshiba doit parvenir à un accord dans les prochaines semaines s‘il veut boucler la vente d‘ici la fin de l‘exercice fiscal en cours, en mars 2018.

Toshiba a dit mardi que ses capitaux propres négatifs à la fin juin s‘élevaient à 504,3 milliards de yens.

Tableau des résultats de 2016/2017 (Makiko Yamazaki et Ritsuko Ando; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below