8 août 2017 / 14:16 / il y a 16 jours

L'auditeur de Toshiba va émettre un avis mitigé-sources

par Taro Fuse

TOKYO, 8 août (Reuters) - Les commissaires aux comptes de Toshiba devraient certifier ses résultats annuels tout en émettant un avis défavorable sur la gouvernance d'entreprise pendant les crises successives traversées par le conglomérat, a-t-on appris mardi de sources ayant une connaissance directe du dossier.

L'auditeur PricewaterhouseCoopers Aarata rendra un "avis assorti de réserves" sur le bilan financier de Toshiba pour l'exercice fiscal clos en mars dernier, ont indiqué à Reuters deux sources. En avril, cet auditeur avait expliqué ne pas être en mesure de se faire une opinion sur les comptes du groupe japonais, qui avait repoussé à deux reprises la publication de ses résultats en raison des déboires financiers de sa filiale nucléaire américaine Westinghouse, désormais en dépôt de bilan.

PwC émettra cependant jeudi un avis "défavorable" sur les contrôles internes de Toshiba, ont ajouté les sources.

Les investisseurs redoutent qu'un avis défavorable conduise à une radiation de la société de la Bourse de Tokyo après 140 ans d'existence, ce qui pourrait compliquer sa capacité à lever les fonds dont elle a ardemment besoin, voire compromettre sa compétitivité. "Toshiba peut éviter une radiation s'il montre qu'il fait des progrès pour améliorer ses contrôles internes", a toutefois précisé une source.

Depuis le scandale comptable de 2015, Toshiba ne peut plus procéder à une augmentation de capital.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu auprès de PwC dans l'immédiat.

"Nous n'avons pas encore reçu l'avis de notre auditeur. Nous sommes en discussions avec l'auditeur pour présenter les résultats financiers à la date butoir", a pour sa part déclaré un porte-parole de Toshiba.

Depuis l'audit des comptes de Toshiba en juin 2016 par PwC, les commissaires se demandent si le conglomérat japonais aurait dû reconnaître les pertes de plusieurs milliards de dollars subies par sa filiale Westinghouse avant décembre, avancent les sources.

Une dépréciation de Westinghouse et d'autres passifs liés à cette filiale ont conduit Toshiba à enregistrer des fonds propres négatifs de 5,2 milliards de dollars, une situation qui oblige aujourd'hui le groupe à mettre en vente sa très rentable division de puces mémoire.

Si un avis mitigé de PwC peut offrir un peu de répit à Toshiba en lui évitant une radiation de la Bourse, le groupe reste confronté à un climat d'incertitude concernant la vente de sa division de semi-conducteurs qui patine, aux inquiétudes liées aux pertes de sa filiale nucléaire et aux interrogations sur sa capacité à assainir son bilan.

Un avis avec réserve sur les finances d'une entreprise signifie que l'auditeur a rencontré uniquement des problèmes mineurs dans les livres de comptes, mais qu'il les approuve dans leur grande largeur. Cette note vient juste après celle "opinion sans réserve".

Un avis avec réserve est toutefois peu courant au Japon, a noté une source, ajoutant qu'il était encore plus rare de formuler à la fois une opinion assortie de réserves sur les finances et un avis défavorable sur la gouvernance d'entreprise. (avec les contributions de Takahiko Wada et Makiko Yamazaki; Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below