8 août 2017 / 03:44 / dans 3 mois

Un employé de Google licencié pour un mémo anti-parité

SAN FRANCISCO, 8 août (Reuters) - Google a licencié un employé qui avait, dans une note interne à l‘entreprise, justifié l‘inégalité de traitement entre femmes et hommes dans le secteur des hautes technologies par des différences biologiques.

James Damore, l‘ingénieur ayant rédigé ce memo d‘une dizaine de pages, a confirmé son licenciement dans un courriel à Reuters, précisant avoir été remercié pour “perpétuation des stéréotypes de genre”. Il a dit envisager tous les recours légaux possibles.

Dans sa note, James Damore estimait notamment que la “répartition des préférences et compétences des hommes et femmes diffère en partie pour des raisons biologiques et ces différences peuvent expliquer pourquoi on n‘observe pas une répartition égale des femmes dans le secteur technologique et aux postes de direction”.

Google, filiale d‘Alphabet, a pour principe de ne pas s‘exprimer sur les cas individuels. Mais dans un courriel interne à l‘entreprise, le directeur exécutif du groupe, Sundar Pichai, a déclaré que certaines parties du mémo enfreignaient le code de conduite de l‘entreprise.

Le traitement des femmes dans le milieu très masculin de la Silicon Valley fait l‘objet de vifs débats depuis plusieurs mois, à la suite notamment de plusieurs affaires de harcèlement sexuel chez Uber et dans d‘autres start-up. (David Ingram; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below