5 août 2017 / 14:45 / il y a 2 mois

Vivendi devra dire lundi s'il contrôle Telecom Italia-presse

MILAN, 5 août (Reuters) - L‘autorité italienne des marchés financiers, la Consob, a prié Vivendi de dire lundi s‘il contrôle Telecom Italia, rapporte samedi Il Sole 24 Ore.

La Consob a adressé cette requête par le biais de son homologue française, l‘Autorité des marchés financiers (AMF), et Vivendi devra rendre sa réponse publique, affirme le quotidien italien.

Le groupe français est le premier actionnaire de Telecom Italia avec 24% de son capital et il a récemment renforcé son emprise sur l‘opérateur en obtenant les deux tiers des sièges à son conseil d‘administration et en poussant vers la sortie son administrateur délégué Flavio Cattaneo.

Vivendi, la Consob et l‘AMF ont refusé de faire le moindre commentaire.

Si le groupe français annonçait la prise de contrôle effective de Telecom Italia, il serait contraint d‘intégrer l‘endettement de ce dernier dans ses comptes.

Et, parce que l‘opérateur télécoms est considéré comme un actif national stratégique, le droit italien prévoit que tout changement de contrôle doit être notifié dans les dix jours au gouvernement.

Selon une source au fait du dossier, Vivendi peut s‘exposer à une amende s‘il est établi qu‘il n‘a pas informé le gouvernement dans les délais impartis. (Valentina Za à Milan et Gus Trompiz à Paris, Nicolas Delame pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below