2 août 2017 / 23:22 / il y a 19 jours

Le président Temer échappe à des poursuites pour corruption

BRASILIA, 3 août (Reuters) - La Chambre des députés brésilienne a rejeté mercredi une mise en accusation du président Michel Temer pour corruption et son renvoi devant la Cour suprême.

L'opposition n'a pas réuni les deux tiers des voix requis, sur 488 députés présents.

Un procès aurait pu coûter son mandat à l'impopulaire chef de l'Etat, qui est soupçonné d'avoir perçu jusqu'à 38 millions de reais de pots-de-vin (10,3 millions d'euros) de la part du groupe d'agro-alimentaire JBS.

Rédaction de Brasilia; Jean-Stéphane Brosse pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below