1 août 2017 / 13:24 / dans 4 mois

LEAD 1-USA-Revenus et dépenses des ménages marquent le pas en juin

(Actualisé avec précisions, notamment revenu des dividendes §8)

WASHINGTON, 1er août (Reuters) - Les dépenses de consommation des ménages américains ont à peine progressé en juin et leur revenus n‘ont pas augmenté pour la première fois en sept mois, laissant entrevoir un rythme de croissance modéré pour la consommation au troisième trimestre.

Les dépenses de consommation, qui représentent plus des deux tiers de l‘activité économique globale aux Etats-Unis, ont augmenté de 0,1% le mois dernier après une hausse de 0,2% en mai (+0,1% en première estimation), montrent les chiffres publiés mardi par le département du Commerce.

Les pressions inflationnistes sont elles aussi restées contenues. L‘indice des prix à la consommation hors énergie et produits alimentaires a augmenté de 1,5% sur un an, comme en mai. Cet indice dit “PCE core” est l‘indicateur d‘inflation privilégié par la Réserve fédérale, dont l‘objectif est un rythme annuel de hausse des prix de 2%.

Ces données étaient intégrées dans le calcul de la statistique du produit intérieur brut publiée la semaine dernière, qui a montré une hausse de 2,8% de la consommation en taux annualisé, contribuant à une croissance de 2,6% de l‘économie au deuxième trimestre.

La hausse des dépenses des ménages en juin est conforme aux attentes des économistes. Ajustée de l‘inflation, la consommation a été inchangée après une progression de 0,2% en mai.

Depuis leur rythme de progression de 3,8% au deuxième trimestre 2016, les dépenses de consommation n‘ont plus évolué à un rythme supérieur de 3,0%, contraints par la faiblesse des gains salariaux.

Les revenus des ménages ont pour leur part stagné en juin après une hausse de 0,3% en mai. Il s‘agit du plus mauvais chiffre depuis leur baisse de 0,1% en novembre 2016.

Les salaires ont augmenté de 0,4% mais les revenus des dividendes ont baissé de 3,0% après un bond de 4,8% en mai. Le revenu disponible des ménages a baissé de 0,1% après prise en compte de l‘inflation, ce qui ne s‘était plus vu depuis décembre.

Le montant de l‘épargne a diminué à 546,4 milliards de dollars (462,6 milliards d‘euros) contre 564,7 milliards en mai, donnant un taux d‘épargne de 3,8% contre 3,9%.

Tableau

Les indicateurs américains en temps réel (Lucia Mutikani, Véronique Tison pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below