2 août 2017 / 09:11 / dans 25 jours

Zone euro/Indicateurs-Hausse plus prononcée que prévu du sentiment économique

BRUXELLES, 30 août (Reuters) - Principaux indicateurs macroéconomiques de la zone euro publiés depuis le début du mois :

* LE CLIMAT DES AFFAIRES S‘AMÉLIORE AUSSI PLUS QUE PRÉVU

30 août - Le sentiment économique dans la zone euro a connu une hausse plus prononcée que prévu en août pour atteindre son plus haut niveau depuis plus de dix ans, l‘optimisme progressant aussi bien dans le secteur des services que dans celui de l‘industrie et auprès des consommateurs, montre l‘enquête mensuelle de la Commission européenne publiée mercredi.

L‘indice du sentiment économique a grimpé à 111,9 en août contre un niveau, révisé à la hausse, de 111,3 en juillet et 111,1 en juin. Les économistes interrogés par Reuters s‘attendaient à un indice à 111,3 par rapport à une estimation initiale pour juillet de 111,2.

Cet indice atteste de la solidité de la reprise dans la zone euro, avec un produit intérieur brut (PIB) ressorti en hausse de 0,6% au deuxième trimestre.

L‘indice du climat des affaires a également augmenté plus que prévu, s‘établissant à 1,09 en août contre 1,04 en juillet, 1,16 en juin et un consensus de 1,06.

Dans le secteur des services, le plus important dans la zone euro, l‘optimisme a encore pris de l‘ampleur avec un sous-indice à 14,9 contre 14,2 (révisé) en juillet et un consensus de 13,9. A ce niveau, il est nettement au-dessus de sa moyenne historique de 9,5.

Dans le secteur manufacturier, le sentiment a augmenté à 5,1, contre 4,5 le mois dernier et un consensus de 4,8.

Le moral des consommateurs s‘est, comme prévu, établi à -1,5, après - 1,7 en juillet et -1,3 en juin (révisé), un niveau également supérieur à la moyenne historique.

Tableau

* CROISSANCE DE LA MASSE M3 AU PLUS BAS DEPUIS OCTOBRE

28 août - La croissance de l‘agrégat monétaire M3, souvent un bon indicateur avancé de l‘activité économique, a fortement ralenti en juillet, alors même que le crédit bancaire est resté soutenu, a annoncé lundi la Banque centrale européenne (BCE).

Le rythme de croissance annuel de M3 dans les 19 pays de la zone euro a baissé à 4,5% le mois dernier, contre 5% en juin, à son plus bas depuis octobre dernier et nettement inférieur aux attentes des économistes interrogés par Reuters (+4,9%).

Le crédit aux entreprises en revanche a augmenté de 2,4% en juillet, en accélération par rapport à la progression de 2,0% du mois précédent, lorsque des éléments exceptionnels avaient pesé.

Les prêts aux ménages ont progressé de leur côté de 2,6% en juillet pour le troisième mois d‘affilée, à leur rythme de croissance le plus soutenu depuis le mois de mars 2009.

* EXCÉDENT COURANT AJUSTÉ DE €21,2 MILLIARDS EN JUIN

18 août - L‘excédent des comptes courants s‘est réduit en juin par rapport à mai et reste sur une tendance baissière sur un an, suivant les données publiées vendredi par la Banque centrale européenne (BCE).

Ajusté des variations saisonnières et du nombre de jours ouvrés, cet excédent s‘inscrit à 21,2 milliards d‘euros contre 30,5 milliards en mai.

Sur 12 mois, l‘excédent représente 3,1% du produit intérieur brut (PIB) des Dix-Neuf, contre 3,5% un an auparavant, confirmant ainsi les perspectives de la BCE d‘une réduction de l‘excédent courant sur l‘ensemble de 2017.

La BCE s‘attend à ce que l‘excédent soit ramené à 2,8% du PIB cette année, contre 3,5% en 2016, puis qu‘il se maintienne juste sous la barre des 3% au cours des quelques années à venir.

Non ajusté, il ressort à 28,1 milliards, contre 17,9 milliards en mai.

* INFLATION STABLE EN JUILLET, L‘INFLATION “CORE” MONTE

17 août - L‘inflation est restée stable en juillet, suivant les données publiées jeudi par Eurostat, mais l‘inflation hors énergie et produits alimentaires non conditionnés (dite “core”) a augmenté.

Eurostat a confirmé sa première estimation d‘une inflation annuelle de 1,3% et d‘une inflation “core”, indicateur suivi de près par la Banque centrale européenne (BCE), de 1,3% aussi.

Cette dernière était de 1,2% en juin et les 29 économistes interrogés par Reuters l‘attendaient inchangée en juillet.

Par ailleurs, la balance commerciale de la zone euro a dégagé un excédent de 26,6 milliards d‘euros en juin contre 28,9 milliards en juin 2016 et 22,9 milliards attendus par les économistes.

Les exportations de la zone euro ont augmenté de 3,9%, par rapport à juin 2016, et les importations de 6,2%, en données brutes.

Tableaux:

* LA CROISSANCE DU T2 RÉVISÉE EN HAUSSE SUR UN AN À 2,2%

16 août - L‘économie a enregistré au deuxième trimestre une croissance plus soutenue qu‘estimé initialement en rythme annuel, a annoncé mercredi Eurostat, l‘institut de la statistique de l‘Union européenne.

Le produit intérieur brut (PIB) des 19 pays ayant opté pour la monnaie unique a progressé de 0,6% sur la période avril-juin, un chiffre conforme à l‘estimation initiale, mais en rythme annuel, la croissance ressort à 2,2% au lieu de 2,1% annoncé en première estimation.

La croissance du PIB sur un an est également supérieure à la prévision de 2,1% attendue par les 28 économistes interrogés par Reuters.

Par rapport au premier trimestre, c‘est aux Pays-Bas et en Lettonie que la croissance économique a été la plus forte, à 1,5% et 1,3% respectivement.

Le PIB de l‘ensemble de l‘Union européenne a quant à lui crû de 0,6% au deuxième trimestre et sa croissance en rythme annuel a atteint 2,3%, précise Eurostat.

Tableau

* PRODUCTION INDUSTRIELLE -0,6% EN JUIN, +2,6% SUR UN AN

14 août - La production industrielle a baissé plus que prévu en juin, pénalisée par le recul de la production des biens durables et des biens d‘équipement, selon des statistiques publiées lundi par Eurostat.

La production industrielle corrigée des variations saisonnières dans les 19 pays partageant l‘euro s‘est repliée de 0,6% en juin par rapport à mai, mais affiche toujours une hausse de 2,6% sur un an.

Les 32 économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une baisse de 0,5% sur le mois et une progression de 2,8% sur un an.

Le chiffre de mai a été révisé en baisse avec une production désormais estimée en hausse de 1,2% sur le mois (1,3% en première estimation). En rythme annuel, elle ressort maintenant à +3,9% contre +4% précédemment annoncé.

Après une augmentation de 2,2% en mai, la production de biens d‘équipement, comme les machines, a reculé de 1,9% en juin. Celles des biens durables a baissé de 1,2% contre +1,4% en juin.

C‘est en Irlande et à Malte que la production industrielle a le plus reculé, mais elle a également baissé en Allemagne et en France. Elle a néanmoins progressé aux Pays-Bas et en Italie.

Tableau

* L‘INDICE SENTIX STAGNE, LES INVESTISSEURS PLUS PRUDENTS

7 août - Le moral des investisseurs reste à peu près stable en août, soutenu par leur perception des conditions actuelles, mais les anticipations reculent sensiblement, reflétant des inquiétudes sur l‘économie américaine et la crainte de nouveaux développements dans le scandale du diesel en Allemagne, montre l‘enquête mensuelle de l‘institut allemand Sentix.

Son indice de confiance est ressorti à 27,7 contre 28,3 en juillet et 28,4 en juin, qui constituait un pic de 10 ans. Les économistes attendaient 27,8, selon le consensus Reuters.

Le sous-indice mesurant les anticipations a décru à 16,0 contre 19,8 en juillet, un signe inquiétant selon le Sentix.

“Les anticipations baissent partout dans le monde, Etats-Unis en tête où elles en sont à leur cinquième mois de recul”, lit-on dans le communiqué. “Et l‘Allemagne est à son tour atteinte avec les répercussions du scandale autour de l‘industrie automobile.”

L‘indice Sentix pour l‘Allemagne a diminué pour le troisième mois consécutif, à 33,2 en août contre 37,5 en juillet, avec un sous-indice des anticipations en chute libre à 5,75 contre 12,5.

“Il est de plus en plus évident que la dynamique économique a atteint son point haut”, écrit l‘institut.

L‘enquête de l‘institut a été effectuée du 3 au 5 juillet auprès de 1.037 investisseurs.

* ACCÉLÉRATION DE LA HAUSSE DES VENTES AU DÉTAIL

3 août - Les ventes au détail ont augmenté nettement plus que prévu en juin, le rythme de croissance s‘accélérant par rapport à mai, notamment à la faveur d‘une vive progression des achats par correspondance et via internet, selon des données publiées jeudi par Eurostat.

Ces ventes au détail ont ainsi progressé de 0,5% sur un mois, alors que les économistes interrogés par Reuters avaient anticipé en moyenne une augmentation de 0,1%.

Avec une inflation qui est restée à 1,3%, les consommateurs sont incités à consommer davantage, une évolution qui devrait permettre à la zone euro de poursuivre sa croissance solide entamée depuis le début de l‘année.

Le produit intérieur brut (PIB) des pays ayant opté pour la monnaie unique a ainsi progressé de 0,6% sur la période avril-juin après +0,5% au premier trimestre.

Sur un an, le volume des ventes au détail a progressé de 3,1% en juin, ce qui représente un pic depuis le début de l‘année, contre une hausse de 2,6% anticipée par les analystes.

Les données annuelles de mai ont été révisées en légère baisse, la hausse étant désormais enregistrée à 2,4%, contre +2,6% en première estimation.

Parmi les grandes économies européennes, seule la France a subi un recul (0,3%) des ventes au détail, un repli qui vient après une hausse de 0,5% en mai. L‘Allemagne a enregistré une progression de 1,1% de ces ventes contre également +0,5% en mai.

Tableau

* LES PRIX PRODUCTEURS AUGMENTENT PLUS QUE PRÉVU SUR UN AN

2 août - Les prix à la production ont, comme prévu, reculé de 0,1% sur un mois en juin, le poste énergétique (-0,3%) étant encore une fois le principal responsable de ce repli, montrent des données publiées mercredi par Eurostat.

Sur un an, ces prix ont augmenté de 2,5% en juin alors que les économistes interrogés par Reuters avaient anticipé une progression de 2,4%.

Sur un an, il s‘agit toutefois de la plus hausse des prix à la production depuis le début de 2017, ce qui constitue un autre signe d‘un amoindrissement des pressions inflationnistes, une évolution qui vient compliquer la tâche de la la Banque centrale européenne (BCE), tentée de commencer à resserrer sa politique monétaire.

Eurostat a revu à la hausse les données du mois de mai, le repli sur un mois étant ramené à 0,3% (contre -0,4% en estimation initiale) et la progression sur un an étant désormais de 3,4% (contre 3,3%).

Tableau

* LA CROISSANCE EST RESTÉE SOLIDE AU T2

1er août - La croissance économique est restée solide au deuxième trimestre après sa bonne performance du premier trimestre, montre la première estimation publiée mardi par Eurostat.

Le produit intérieur brut (PIB) des pays ayant opté pour la monnaie unique a progressé de 0,6% sur la période avril-juin, un chiffre conforme au consensus Reuters.

Par rapport au premier trimestre de l‘an dernier, la croissance est estimée à 2,1%, ce qui est là encore conforme au consensus.

Eurostat a révisé en légère baisse la croissance du premier trimestre à +0,5% contre +0,6% précédemment annoncé. En revanche, la croissance annuelle a été confirmée à 1,9%.

En rythme annualisé, la croissance au deuxième trimestre ressort à 2,3% après 2% au premier trimestre.

Les chiffres de la deuxième estimation seront publiés le 16 août et les chiffres définitifs le 7 septembre.

L‘accélération de la croissance confirme la solide reprise économique de la zone euro, dont le taux de chômage, paru lundi, a été en juin le plus bas depuis 2009.

Une économie en meilleure santé devrait inciter la BCE à lancer le dénouement progressif de sa politique monétaire ultra-accommodante cet automne, en dépit d‘un taux d‘inflation stable de 1,3% en juillet, en deçà de son objectif d‘une hausse des prix inférieure, mais proche des 2%.

Tableau

Les indicateurs de la zone euro en temps réel

Les indicateurs économiques publiés en juillet (Service économique)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below