1 août 2017 / 08:49 / il y a 19 jours

BOURSE-Man Group brille après ses résultats

LONDRES, 1er août (Reuters) - Le spécialiste britannique des "hedge funds" Man Group est en nette hausse mardi à la Bourse de Londres après la publication de ses résultats semestriels, soutenus par une croissance de 19% de ses actifs sous gestion, même s'il a prévenu que sa croissance devrait ralentir au second semestre.

Le titre gagne 4,5% à 167 pence à 08h45 GMT dans des volumes représentant déjà près des deux tiers de leur moyenne quotidienne des trois derniers mois.

Il affiche ainsi l'une des plus fortes hausses de l'indice FTSE des valeurs moyennes britanniques, qui prend 0,41% au même moment.

La croissance des actifs sous gestion, qui atteignaient fin juin 95,9 milliards de dollars (81,1 milliards d'euros), a profité au premier semestre de nouveaux investissements et de l'acquisition du gestionnaire d'actifs immobiliers Aalto, qui a représenté à elle seule un apport de 1,8 milliard.

La période a toutefois été marquée aussi par une érosion des marges, liée à l'obtention de plusieurs mandats importants gagnés grâce à des concessions sur les marges.

La pression à la baisse sur les rémunérations des gestionnaires n'est pas nouvelle dans le secteur des "hedge funds", les nouveaux venus sur ce marché n'hésitant pas à pratiquer des commissions de gestion de 1,25%, loin de la moyenne de référence de 2%, selon la fédération du secteur AIMA et le courtier GPP.

"Le premier semestre a été inhabituel à la fois en matière d'afflux net de capitaux et du niveau de compression des marges", a déclaré mardi le directeur général de Man Group, Luke Ellis. "Nous nous attendons à une modération de ces deux facteurs au second semestre, notamment au vu du caractère irrégulier des flux institutionnels." Le bénéfice imposable des six premiers mois de l'année à bondi de 48% à 145 millions de dollars.

La majeure partie du flux d'actifs engrangé par Man Group sur la période a bénéficié à ses fonds "long only", qui tendent à profiter de la hausse des marchés et à ses stratégies alternatives, avec des afflux respectifs de 4,5 milliards et 3,7 milliards de dollars.

Maiya Keidan, Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below