31 juillet 2017 / 11:12 / dans 2 mois

Le nouveau patron de Ford effectue une large revue stratégique -sources

par Paul Lienert et Joseph White

DETROIT, 31 juillet (Reuters) - La revue stratégique de Ford annoncée par son nouveau directeur général Jim Hackett porte aussi bien sur les opérations du groupe en Inde et dans d‘autres marchés que sur des programmes du futur comme la construction d‘un véhicule commercial autonome en 2021, selon des responsables au fait de la procédure.

Hackett, qui a pris en mai les commandes du deuxième constructeur automobile américain, a promis aux investisseurs un réexamen stratégique en 100 jours mais n‘a guère livré de détails, sinon pour dire qu‘il se penchait sur la stratégie du groupe dans les véhicules de prestige, dans les petites voitures et sur les marchés émergents.

Dans une interview accordée à Reuters, le directeur financier de Ford, Bob Shanks, a déclaré que la direction menait une large revue d‘actifs incluant notamment un réexamen des opérations du groupe en Inde.

“Il y a beaucoup de travail pour redresser l‘Inde”, a dit Shanks. “Tout est sur la table.”

General Motors a décidé en mai d‘arrêter la commercialisation de voitures en Inde mais il continuera d‘y produire des véhicules destinés à l‘export.

Bob Shanks a assuré qu‘aucune décision n‘avait encore été prise mais a noté que Ford avait une présence plus importante en Inde que GM. “Nous sommes bien conscients que ce sera le troisième plus important marché du monde”, a-t-il dit.

“D‘importantes décisions seront prises”, a-t-il poursuivi, tout en notant que toutes les annonces ne seront pas forcément faites au bout de la période de 100 jours.

La revue stratégique, visant à redresser un cours de Bourse en baisse de près de 8% depuis le début de l‘année, porte aussi sur la marque de luxe Lincoln, pour laquelle Mark Fields, le prédécesseur de Jim Hackett, avait fixé d‘ambitieux objectifs de croissance, ont indiqué des sources.

Hackett se penche aussi sur le calendrier et le coût du programme de flottes commerciales autonomes que Ford voulait lancer d‘ici 2021 pour le transport de personnes ou le covoiturage, selon les sources.

Il examine de même l‘opportunité de réduire et de consolider la production de modèles comme la compacte Fiesta et des berlines de moyenne gamme qui sont assemblées sur de nombreux sites dans le monde et confrontées à un ralentissement de la demande.

La production de la Mondeo de prochaine génération pourrait ainsi être transférée de l‘Europe au Mexique, où elle serait montée sur les mêmes chaînes d‘assemblage que la Ford Fusion, ont dit les sources.

Peu après sa prise de fonction, Hackett a donné son feu vert au transfert de l‘assemblage de la Focus de prochaine génération du Mexique à la Chine, permettant au groupe d‘économiser quelque 500 millions de dollars (426 millions d‘euros) en regroupant deux sites de production en un seul.

Hackett réexamine aussi un plan consistant à assembler une demi-douzaine de modèles futurs, y compris les prochaines générations de Mustangs, Explorer et Lincoln Continental, sur une nouvelle plate-forme flexible. (Paul Lienert et Joseph White à Detroit, Véronique Tison pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below