31 juillet 2017 / 10:32 / dans 2 mois

LEAD 1-Zone euro-Accélération inattendue de l'inflation de base en juillet

(Complété avec citation d‘économiste, contexte)

FRANCFORT/BRUXELLES, 31 juillet (Reuters) - Le chômage au sein de la zone euro est tombé à son plus bas niveau depuis 2009 en juin et l‘inflation dite de base a accéléré à un plus haut de quatre ans ce mois-ci, selon des données publiées lundi qui devraient conforter la Banque centrale européenne (BCE) dans son scénario de réduction graduelle de la stimulation monétaire.

La BCE doit décider à l‘automne des modalités de prolongation en 2018 de son programme d‘achats massifs d‘actifs et son président Mario Draghi a mis en avant la faiblesse de l‘inflation de base et de la croissance des salaires pour justifier la prudence.

Selon des données préliminaires publiées lundi par Eurostat, l‘inflation de base, faisant abstraction des éléments volatils que sont l‘énergie et les produits alimentaires non transformés, a atteint 1,3%, au plus haut depuis août 2013, contre 1,2% en juin et 1,1% attendu par les économistes.

“La surprise à la hausse de l‘inflation de base aujourd‘hui est susceptible de rassurer la BCE, même si son niveau reste bas”, commente Daniele Antonucci, économiste chez Morgan Stanley. “Nous anticipons une annonce sur un ralentissement de l‘assouplissement quantitatif, cet automne”, ajoute-t-il.

La hausse des prix à la consommation dans les 19 pays utilisant la monnaie unique est ressortie ce mois-ci à 1,3% sur un an, comme en juin et comme attendu par la majorité des économistes interrogés par Reuters, mais toujours très inférieure à l‘objectif de la BCE d‘une inflation proche mais inférieure à 2%.

Eurostat a séparément fait état d‘un taux de chômage au sein de la zone euro au mois de juin au plus bas depuis 2009 à 9,1%, confirmant la solidité de la reprise au sein du bloc.

Le taux de chômage a diminué à 11,1% en Italie contre 11,3% le mois précédent et à 17,1% en Espagne au lieu de 17,3%.

L‘absence de hausse des salaires, l‘un des moteurs de l‘inflation, en dépit de la baisse régulière du chômage est l‘un des dilemmes auxquels est confrontée la BCE, comme d‘autres grandes banques centrales.

En Allemagne, première économie de la zone euro, le taux de chômage est tombé à 3,8% en juin contre 3,9% le mois précédent, alimentant les espoirs d‘une accélération de la hausse des salaires qui pourrait contribuer à soutenir la croissance dans l‘ensemble de la zone euro. (Francesco Guarascio à Bruxelles et Francesco Canepa à Francfort, Marc Joanny pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below