31 juillet 2017 / 10:22 / il y a 4 mois

Shell envisage de supprimer 400 postes dans sa division "grand projet"

LONDRES, 31 juillet (Reuters) - Royal Dutch Shell prévoit de supprimer environ 400 postes aux Pays-Bas, principalement au sein de sa division “grands projets et technologies de l‘énergie” dans le cadre de son adaptation à un environnement de cours du pétrole plus bas, montre un document interne consulté par Reuters.

La deuxième compagnie pétrolière mondiale en termes de capitalisation boursière a dit dans un communiqué en réponse à des questions de Reuters qu’“environ 400 (salariés) étaient exposés à un risque de licenciement au quatrième trimestre 2017/premier semestre 2018.”

Ce chiffre représente environ un quart des effectifs de cette division, selon le document soumis aux instances représentatives des salariés du groupe consulté par Reuters. Shell emploie au total 92.000 personnes dans le monde.

Tom Bergin, Marc Joanny pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below