31 juillet 2017 / 08:17 / dans 2 mois

BOURSE-France-La performance de Legrand déçoit, celle de Rexel rassure

PARIS, 31 juillet (Reuters) - Legrand a fait état lundi d‘une croissance organique de 3,2% au premier semestre, dans le haut de la fourchette de ses prévisions annuelles, mais la sous-performance de l‘activité en France, par rapport au reste du groupe ou à celle de Rexel, est sanctionnée à la Bourse de Paris.

A 10h15, l‘action du spécialiste des infrastructures électriques et numériques du bâtiment perd-4,14% à 58,61 euros, la plus forte baisse du CAC 40 qui progresse alors de 0,17%.

De son côté, Rexel gagne 1,47% à 13,84 euros.

“Legrand a publié des bénéfices en ligne au deuxième trimestre et maintenu sa prévision 2017. Nous notons qu‘organiquement, l‘activité française coeur sous-performe, que l‘activité américaine a ralenti de manière marquée, tandis que l‘Italie s‘est améliorée”, commente Jefferies dans une note.

Si la croissance organique en France (qui représente 17,5% du chiffre d‘affaires de Legrand) est ressortie à 1,9% sur les six premiers mois de l‘année, elle a stagné au deuxième trimestre.

Cette stagnation tranche avec la hausse de 4,7% des ventes en France du distributeur de matériel électrique Rexel, qui évoque en outre “des tendances s‘améliorant au cours du trimestre, principalement tirées par l‘activité résidentielle et tertiaire”.

Legrand a confirmé sa prévision d‘une croissance organique de son chiffre d‘affaires comprise entre zéro et +3% en 2017, une prudence qui s‘explique notamment par les effets défavorables attendus au troisième trimestre à cause du calendrier et de bases de comparaison élevées aux Etats-Unis.

Le groupe vise aussi une marge opérationnelle ajustée avant acquisitions comprise entre 19,3% et 20,1% (20,6% au premier semestre).

Rexel, pour sa part, a confirmé attendre une reprise de sa croissance organique après deux années de baisse, avec une prévision de hausse inférieure à 5% en données comparables et à nombre de jours constants (+1,7% au premier semestre, et +2,8% sur le seul deuxième trimestre).

Le groupe anticipe aussi toujours une croissance de son Ebita ajusté comprise entre 5% et 10% (+3,6% au premier semestre et -1% au deuxième trimestre) grâce à une poursuite de l‘accélération de ses ventes, notamment en France et aux Etats-Unis. (Gilles Guillaume, édité par Marc Angrand)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below