27 juillet 2017 / 16:35 / il y a 25 jours

Ennio Doris ne compte pas augmenter sa part dans Mediaset

MILAN, 27 juillet (Reuters) - Le banquier italien Ennio Doris a dit jeudi à Reuters qu'il n'avait pas l'intention d'augmenter sa participation dans Mediaset en un moment où le télédiffuseur italien est en conflit avec son actionnaire Vivendi.

Doris, ami de longue date de l'ex-président du Conseil Silvio Berlusconi, détient un peu moins de 3% de Mediaset. Vivendi a constitué une participation de 29% dans Mediaset l'an passé, au grand dam de la famille Berlusconi, principal actionnaire du télédiffuseur.

La holding familiale de Silvio Berlusconi, Fininvest, détient une participation de 39,53%.

"J'ai toujours été actionnaire mais je l'ai arrondie (la participation) lorsque j'ai vu qu'il y avait une bataille en cours pour défendre le caractère italien de la société", a dit Doris.

Doris a joué un rôle primordial dans le vote autorisant un programme de rachat de titres. En raison du mécanisme spécial dit de "whitewash", qui lui a été associé, les grands actionnaires, y compris Fininvest, ne se retrouveront pas obligés de lancer une offre obligatoire sur les minoritaires si leur participation dépassait le seuil légal à l'issue du rachat de titres.

Cette opération demandait l'approbation d'au moins 10% des actionnaires minoritaires du groupe et a obtenu le feu vert de 12,5% d'entre eux, dont celui d'Ennio Doris.

Maria Pia Quaglia, Wilfrid Exbrayat et Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below