25 juillet 2017 / 13:51 / dans 5 mois

LEAD 1-Daimler-Le conseil va discuter des soupçons de cartel-sources

(Actualisé avec des précisions)

FRANCFORT/HAMBOURG, 25 juillet (Reuters) - Le conseil de surveillance de Daimler va tenir une réunion extraordinaire mercredi pour discuter des soupçons d‘entente dans le secteur automobile allemand, ont déclaré des sources proches du dossier mardi.

La Commission européenne et l‘autorité allemande de la concurrence enquêtent pour savoir si BMW, VW , Porsche, Audi et Daimler, le propriétaire de Mercedes-Benz ont eu des discussions sur leurs fournisseurs, les prix et les normes qui pourraient avoir désavantagé leurs concurrents étrangers.

Si les associations de constructeurs discutent généralement sur la manière de mettre en oeuvre de nouvelles normes et technologies de contrôle des émissions, les régulateurs veulent savoir si les échanges entre constructeurs allemands peuvent être considérés comme anticoncurrentiels.

Le magazine Der Spiegel a rapporté vendredi qu‘ils s‘étaient peut-être entendus pour fixer les prix des systèmes de traitement des émissions de moteurs diesel.

Les entreprises reconnues coupables d‘avoir enfreint le droit européen de la concurrence s‘exposent à des amendes pouvant aller jusqu‘à 10% de leur chiffre d‘affaires.

Une source proche du dossier a dit mardi à Reuters que Daimler le premier a informé les autorités de l‘existence d‘un cartel présumé, ce qui pourrait lui valoir l‘immunité.

En cas d‘infraction, VW pourrait bénéficier lui aussi de la mansuétude des autorités si, comme l‘écrit le Spiegel, il s‘est également manifesté auprès des autorités.

VW, qui doit également aborder cette question mercredi au sein de son conseil de surveillance, et Daimler se sont refusé à tout commentaire.

Les discussions entre constructeurs allemands se sont déroulées dans des comités tenus en dehors de la fédération allemande de l‘automobile VDA, qui compte parmi ses membres des équipementiers et des constructeurs appartenant à des groupes sous contrôle étranger tel qu‘Opel.

Dans un communiqué, la VDA souligne que ses règles internes excluent tout comportement anticoncurrentiel et que les questions examinées par les régulateurs “ont trait à un format étranger à la VDA et à ses travaux.” (Ilona Wissenbach et Jan Schwartz, Marc Joanny et Wilfrid Exbrayat pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below