21 juillet 2017 / 16:22 / il y a 2 mois

POINT MARCHÉS-Les Bourses finissent la semaine en forte baisse, l'euro reste ferme

    PARIS, 21 juillet (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en forte
baisse vendredi, pénalisées par des résultats d'entreprises décevants et le
renchérissement de l'euro après les annonces de la Banque centrale européenne
(BCE) qui a laissé inchangée sa politique monétaire ultra-accommodante, tout en
entrouvrant la porte à une discussion en vue d'une réduction du montant de ses
rachats d'actifs.
    À Paris, le CAC 40         a fini en baisse de 1,57% (-81,56 points) à
5.117,66 points. Le Footsie britannique         a perdu 0,47% et le Dax allemand
         1,66%. 
    L'indice EuroStoxx 50             a abandonné 1,37%, le FTSEurofirst 300
         1,08% et le Stoxx 600          1,02%.
    Sur la semaine, le CAC a perdu 2,25%, le Dax 3,10% et le Stoxx 1,74% tandis
que le FTSE a pris 1,08%.
    A l'heure de la clôture en Europe, les indices de Wall Street évoluaient
également à la baisse, eux aussi alourdis par les résultats d'entreprises.   
    Les responsables de la BCE considèrent qu'octobre est la date la plus
vraisemblable pour prendre une décision sur l'avenir de son programme de rachat
d'actifs, a-t-on appris auprès de sources proches du dossier.             
    Cette annonce a fait reculer les rendements des emprunts d'Etat allemand et
français à 10 ans, qui perdent environ de trois points de base.
                          .
    Aux changes, l'euro        poursuit son raffermissement face au dollar
(+0,2%), évoluant à un pic de deux ans, ce qui pèse sur les actions de la zone
euro et le dollar, à un plus bas d'un an face à un panier de devises de
référence       .
    "Le fait que Mario Draghi n'ait pas trop discuté de la vigueur de l'euro a
certainement donné l'envie à certains de vouloir acheter de nouveau de l'euro ou
de l'ajouter à leurs positions", fait observer Dean Popplewell, stratégiste sur
le marché devises chez Oanda. 
    
    LE SECTEUR AUTOMOBILE EN NET REPLI    
    Aux valeurs, Valeo           a reculé de 6,94%, en queue du CAC 40, au
lendemain de la publication de résultats semestriels diversement accueillis par
les analystes.              
    L'équipementier automobile a entraîné à la baisse les titres PSA          
(-3,41%) et Renault           (-2,75%). 
    En Allemagne, Volkswagen             (-3,64%) et BMW           (-2,61%) ont
été touché par une information de presse évoquant une possible entente sur la
fixation des prix des systèmes de traitement des émissions de moteurs diesel.
            
    L'indice sectoriel de l'automobile         a enregistré la plus mauvaise
performance en Europe (-2,71%).
    Plus forte baisse du SBF 120          , Sartorius Stedium           (-7,9%)
a déçu le marché avec des résultats du premier semestre inférieurs aux attentes.
    Tarkett           a abandonné 6,87% après avoir annoncé qu'il accuserait une
perte nette en 2017 en raison d'une provision de 150 millions d'euros liée à une
enquête en France de l'Autorité de la concurrence menée depuis 2013 à l'encontre
de plusieurs fabricants de revêtements de sols.             
    Rubis           en revanche a fini à un pic historique (+3,51% après le
rachat du leader de la distribution de produits pétroliers à Madagascar.     
    
    NOUVELLE CHUTE DU PETROLE    
    La production de pétrole de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole
(Opep) devrait augmenter au mois de juillet, d'après un rapport du cabinet
d'études spécialisé Petro-Logistics, qui prévoit une hausse de 600.000 barils
par jour (bpj) par rapport rapport à la moyenne du premier semestre 2017.
    Les cours du pétrole ont accentué leur baisse, perdant 1,72% pour le Brent
        et 1,81% pour le brut léger américain.
    Dans ce contexte, le marché sera attentif à la réunion lundi entre des pays
producteurs de l'Opep et de pays non-membres du cartel sur le suivi de l'accord
de réduction de la production.
    L'accès de faiblesse du dollar, mais aussi le rythme plus rapide que prévu
de la croissance chinoise au deuxième trimestre, a permis au cours du cuivre
d'atteindre un plus haut de quatre mois et demi        .

 (Laetitia Volga, édité par Juliette Rouillon)
  
 
 

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below