21 juillet 2017 / 07:51 / il y a 4 mois

LEAD 3-ACS discute avec des fonds pour une contre-offre sur Abertis-sources

* ACS dit n‘avoir encore rien décidé sur une contre-offre

* L‘actions ACS a perdu 6,35%, Abertis a pris près de 1%

* Les analystes s‘attendent à ce qu‘Atlantia améliore son offre (Actualisé avec précisions de sources)

MADRID, 21 juillet (Reuters) - Le groupe de BTP espagnol ACS est en négociations avec des fonds de pension et des fonds d‘infrastructures, ainsi qu‘avec des sociétés de capital investissement, en vue d‘une éventuelle contre-offre sur Abertis , apprend-on vendredi de deux sources proches du dossier.

ACS a confirmé qu‘il envisageait de présenter une offre de rachat de son compatriote contrôlé par l‘Etat après la proposition de l‘italien Atlantia, de la famille Benetton, qui le valorise à plus de 16 milliards d‘euros.

Le groupe italien d‘infrastructures Atlantia a soumis en mai une offre sur Abertis de 16,50 euros par action, qui donnerait naissance au numéro un mondial des autoroutes avec des péages sur 14.095 km.

Une des sources a précisé qu‘ACS prendrait une position de premier plan dans le consortium, aux côtés de plusieurs fonds.

“Les négociations avec des fonds d‘Australie et du Canada, y compris des fonds souverains, sont en cours, bien qu‘aucun accord n‘ait été conclu”, a dit une des sources.

ACS a déclaré dans un communiqué à l‘autorité de régulation boursière espagnole, qu‘il n‘a pas encore pris de décision sur une éventuelle contre-offre et qu‘il consulte ses conseillers.

ACS s‘est refusé à tout commentaire sur ces informations.

Selon le journal Expansion , ACS travaille à cette offre depuis des semaines et pourrait lancer son offensive par l‘intermédiaire de sa filiale allemande Hochtief.

Un porte-parole de Hochtief a refusé de commenter l‘article d‘Expansion et a jugé qu‘il appartenait à ACS, qui détient 72% de la société, de s‘exprimer sur le sujet.

Une des sources a dit qu‘il était trop tôt pour dire si Hochtief participerait à l‘offre et ajouté qu‘il n‘y avait apas eu de discussion sur la question avec la filiale allemande.

Le scénario le plus probable actuellement serait qu‘Atlantia améliore son offre qui sous-valorise Abertis, estiment des analystes, ajoutant que la contre-offre d‘ACS fait sens d‘un point de vue stratégique car Abertis est un actif à faible risque qui se marierait bien avec ses propres activités.

L‘autorité boursière étudie toujours l‘offre d‘Atlantia et le gouvernement espagnol peut bloquer l‘opération s‘il estime qu‘elle ne répond pas aux intérêts stratégiques du pays.

Atlantia avait dit en juin dans un avis financier qu‘il pourrait envisager de faire une offre entièrement en numéraire sur Abertis s‘il obtenait le soutien d‘au moins 10% des actionnaires de sa cible.

L‘action ACS a chuté de 6,35% à Madrid, plus forte baisse de l‘indice IBEX et deuxième plus net repli de l‘EuroFirst 300. Abertis de son côté a pris près de 1%, tandis qu‘à Milan, Atlantia, a reculé de 1,59%. A Francfort, le titre Hochtief a plongé de 5,45%, troisième plus forte baisse de l‘EuroFirst 300. (Robert Hetz, Jose Elías Rodríguez, avec Matthias Inverardi à Francfort; Wilfrid Exbrayat et Claude Chendjou pour le service français)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below