21 juillet 2017 / 02:06 / dans 2 mois

Grèce-Accord de principe du FMI à un soutien d'1,6 mds d'euros

(Diffusion élargie)

par David Lawder

ATHENES, 21 juillet (Reuters) - Le Fonds monétaire international (FMI) a donné jeudi son accord de principe à un crédit de précaution d‘1,6 milliards d‘euros pour la Grèce, s‘engageant par là à soutenir le troisième plan de renflouement grec pour la première fois en deux ans.

Le fonds ne débloquera toutefois la somme qu‘après réception de “garanties spécifiques et crédibles” de la part des créanciers européens de la Grèce sur la viabilité de sa dette, qui atteint 180% du produit intérieur brut (PIB).

L‘aval du FMI est également conditionné à la poursuite des réformes économiques du gouvernement grec.

Le plan de renflouement actuel, le troisième depuis 2010, est supporté pour l‘instant par les seules institutions européennes.

Une deuxième décision du conseil d‘administration du FMI sera nécessaire pour rendre effectif le programme de crédit, a ajouté l‘organisation. L‘arrangement prendra fin le 31 août 2018, peu après l‘expiration du plan d‘aide du Mécanisme européen de stabilité (MES), mi-2018.

“Le programme fournit d‘une part un espace de respiration afin de mobiliser un soutien aux réformes structurelles dont la Grèce a besoin pour prospérer à l‘intérieur de la zone euro, et d‘autre part un cadre pour que les partenaires européens de la Grèce concluent un nouvel allégement de sa dette afin de restaurer sa viabilité”, a déclaré la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, dans un communiqué.

En 2015, le FMI avait refusé de se joindre au troisième plan d‘aide, le jugeant précaire en l‘absence de mesure d‘allègement du fardeau de la dette.

En juin, Christine Lagarde a finalement annoncé que le FMI se joindrait au programme d‘aide, en proposant un financement de moins de deux milliards de dollars, en fonction de ce qu‘il resterait à fournir à la fin du plan d‘aide de la zone euro.

Aucune date limite n‘a été donnée aux Européens pour conclure un allègement de la dette grecque dans les 13 prochains mois, a précisé à des journalistes Delia Velculescu, chef de la mission du FMI pour la Grèce.

Le plan d‘aide mise sur un excédent primaire du gouvernement de 2,2% du PIB en 2018. “Nous pensons que c‘est adéquat pour la Grèce et nous n‘anticipons pas de mesures supplémentaires pour soutenir cet objectif”, a déclaré l‘émissaire du FMI.

La Grèce a fait savoir jeudi qu‘elle s‘emploierait à assurer son retour sans accroc sur le marché obligataire après la fin de son programme de renflouement l‘an prochain.

Lesley Wroughton, Julie Carriat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below