20 juillet 2017 / 09:09 / dans 2 mois

Sanofi s'associe à la biotech belge Ablynx dans les nanocorps

20 juillet (Reuters) - Sanofi et Ablynx ont annoncé jeudi un partenariat destiné à renforcer les traitements du laboratoire français contre des maladies inflammatoires liés à des problèmes immunitaires, qui pourrait rapporter jusqu‘à 2,4 milliards d‘euros à la biotech belge.

Cette collaboration permet à Sanofi d‘avoir accès à certains nanocorps du portefeuille actuel d’Ablynx ainsi qu‘à ses scientifiques et sa plateforme brevetée de nanocorps.

Les nanocorps sont des protéines thérapeutiques, dérivées de fragments d’anticorps à domaine unique, qui permettent de développer des traitements très bien ciblés.

Selon les modalités de l’accord, Sanofi obtient les droits internationaux exclusifs de certains nanocorps multi-spécifiques contre une sélection de cibles, avec la possibilité de droits similaires pour des cibles supplémentaires, afin d’atteindre un total de huit candidats médicaments potentiels à base de nanocorps.

Les modalités financières comprennent un versement initial de 23 millions d’euros à Ablynx pour le contrat de licence et les droits d’options. En outre, Ablynx recevra des subventions de recherche d’une valeur estimée à 8 millions d’euros pour les cibles initialement sélectionnées.

En cas d’activation d’options pour des cibles supplémentaires, Sanofi versera des frais d’exercice des options et subventions de recherche additionnels.

Sanofi sera responsable du développement, de la fabrication et de la commercialisation de tout produit créé grâce à cet accord.

Ablynx sera susceptible de recevoir des paiements échelonnés au long du développement, la réglementation et la vente s’élevant jusqu’à 2,4 milliards d’euros ainsi que des royalties graduelles “d’un coefficient bas à deux chiffres” sur les ventes nettes de tout produit conçu grâce à cette collaboration.

Vers 11h05, le titre Ablynx prend 3,25% à 12,06 euros à la Bourse de Bruxelles, tandis que l‘action Sanofi gagne 0,36% à 82,54 euros à la Bourse de Paris. (Ben Hirschler, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below