20 juillet 2017 / 08:59 / il y a 4 mois

LEAD 1-La Banque du Japon avoue son impuissance à réveiller l'inflation

(Actualisé avec précisions, citations et contexte)

par Leika Kihara et Tetsushi Kajimoto

TOKYO, 20 juillet (Reuters) - La Banque du Japon (BoJ) a avoué jeudi son impuissance à réveiller les prix en reportant encore d‘un an la réalisation de son objectif d‘une inflation annuelle de 2%.

La BoJ, qui a repoussé cette date à six reprises depuis 2013 et le lancement par son gouverneur, Haruhiko Kuroda, d‘un programme de rachat massif d‘actifs, espère maintenant atteindre sa cible au cours de l‘année fiscale s‘achevant en mars 2020.

La banque centrale a légèrement revu à la hausse son objectif de croissance pour l‘année fiscale en cours, à 1,8% contre 1,6% précédemment.

Elle a en revanche révisé à la baisse son objectif d‘inflation, à 1,1% contre 1,4% pour l‘exercice en cours et à 1,5% contre 1,7% pour le suivant.

A l‘issue d‘un conseil de politique monétaire de deux jours, la BoJ a maintenu son taux d‘intérêt de court terme en territoire négatif (-0,1%). L‘objectif de rendement des obligations à dix ans reste pour sa part autour de 0%.

La BoJ maintient donc une politique ultra-accommodante, comme prévu, et renforce l‘impression qu‘elle pourrait être la dernière des grandes banques centrales à s‘orienter vers un ralentissement de son programme d‘assouplissement quantitatif (QE).

“La BoJ a les mains liées”, commente Hiroaki Muto, économiste au Tokyo Tokai Research Center. “Les banques centrales aux Etats-Unis et en Europe s‘orientent vers des taux plus élevés et la réduction de leur bilan mais la BoJ se dirige dans le sens opposé.”

Le Japon a enregistré une croissance de 1% en rythme annualisé au premier trimestre, soutenue par de solides exportations et les dépenses des ménages. Le moral des entrepreneurs a atteint son plus haut niveau en trois ans au deuxième trimestre, ce qui laisse penser que la reprise pourrait accélérer.

Mais si la situation de la troisième économie du monde paraît lentement s‘améliorer, les salaires et les prix n‘augmentent pas aussi rapidement que la BoJ le souhaiterait.

“Le cadre actuel de notre politique est très flexible et nous pouvons répondre à des évolutions sur l‘économie, les prix et les marchés en temps voulu”, a déclaré Haruhiko Kuroda lors de sa conférence de presse.

“Ce n‘est pas comme si nous étions à court d‘instruments”, a-t-il ajouté. “Nous pensons que l‘élan vers notre objectif d‘inflation demeure intact et peut se maintenir dans le cadre actuel de notre politique”. (Julie Carriat et Patrick Vignal pour le service français, édité par Juliette Rouillon)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below