19 juillet 2017 / 09:03 / dans 2 mois

France-Deux mises en examen pour la vente de sous-marins à la Malaisie

PARIS, 19 juillet (Reuters) - Deux anciens dirigeants de Thales et du constructeur Naval Group (ex-DCNS) ont été mis en examen par le Parquet national financier (PNF) pour “corruption active” et “abus de biens sociaux”, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

Les mises en examen de Philippe Japiot, ancien président de la branche internationale du constructeur naval, et de Jean-Paul Perrier, ex-directeur international de Thales, interviennent dans le cadre d‘une enquête sur la vente de trois sous-marins à la Malaisie en 2002 pour 835 millions d‘euros.

L‘Etat est l‘actionnaire majoritaire de Naval Group, Thales détenant un tiers de son capital, tandis que l‘Etat et Dassault détiennent chacun un quart du capital de Thales.

Selon l‘association malaisienne de défense des droits de l‘homme Suaram, ce contrat d‘armement entre la France et l‘Etat malaisien a donné lieu à une commission de 114 millions d‘euros (164 millions de dollars) versée à une entreprise malaisienne.

Cette société serait liée à un associé de l‘actuel Premier ministre, Najib Razak, qui était ministre de la Défense à l‘époque de la négociation du contrat. (Cyril Camu, édité par Yves Clarisse)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below